Sign in
Download Opera News App

 

 

Man / Grève des gérants des points de vente : les clients montent au créneau

Greve des gérants de points de vente Mobile money 


Les clients montent au créneau

Depuis le mardi 9 août 2022, plusieurs points de vente mobile money de Man sont fermés. La raison: ont décidé d’observer un arrêt de travail de 3 jours pour protester contre la baisse de leurs commissions. Cette situation qui a commencé timidement dans la capitale du Tonkpi est entrain de se généraliser dans toute la ville. Au début, certains gérants continuaient en catimini de travailler parce que n'étant pas totalement d'accord avec cette grève. Au centre ville, quartier commerce ou les points orange money foisonnent , c'est l'application totale de la grève. Aucun point dans ce quartier n'est ouvert, ils sont tous fermé depuis l'annonce de la grève. Dans les autres quartiers: Dioulabougou, Mahou, Air France, Belle ville, Libreville, Grand Gbapleu, Mistro et Lycée aucun point disponible. Certains gérants qui n'ont pas totalement suivi la grève ont été sommé de fermer. C'est le cas de Mr Fofana Vié, un gérant non loin de la CIE qui a vu sa clientèle doublée voire triplée en un temps record à cause de la forte demande et qui fut dans l'obligation de fermer. A ce jour 3 de la grève (jeudi 11 août) tous les points dans leur quasi-totalité ont fermé. Les clients sont donc obligés de se rendre dans les agences centres des différents réseaux pour effectuer les opérations.


Les clients sont entre le marteau et l'enclume


Si cette grève ne fait pas le bonheur de quelqu'un, c'est bel et bien le client. Issu de plusieurs quartiers différents, les clients avaient leur salut grâce à la mise en place de ces points Mobile money car cela leur facilitait en cas d'urgence et de besoin. « Figurez vous que nous sommes pas contents de cette situation. Pour quelqu'un qui est Loin du centre ville et qui a besoin de faire une opération en urgence s'arrange comment. Surtout que la grande agence n'est pas proche de plusieurs quartiers. On fait comment pour régler nos urgences si on est pas proche? Je dois emprunter au moins deux fois pour aller dans le centre ville puisque dans mon quartier avoir un taxi à une certaine heure est impossible », se plaint dame T. Jacqueline. Comme elle, Barry boutiquier au quartier Air France déplore cette situation. « Nous faisons parfois de grosses opérations. Aller s'arrêter en plein centre ville faire une opération avec les regards des uns et des autres sortis sans risque est impossible. L'avantage des points Mobile money dans les quartiers nous garantissent notre sécurité et nous permet de faire nos opérations en toute quiétude », a-t-il indiqué. Tous les clients interrogés reviennent à la même conclusion: l'ouverture rapide des points pour leur faciliter leur opération. Ils évoquent tous pour la plus part le problème de distance et de sécurité. Cette situation si elle perdure causera beaucoup de désagréments aux demandeurs que sont les clients. Certaines personnes âgées se retrouvent obligées de se déplacer souvent pour aller en agence pour faire leur opération ce qui les épuisent. C'est le cas de la vieille Bamba Matieny, la soixantaine révolue, qui devait aller acheter ces médicaments dans son état a été obligé de se rendre jusqu'à en agence pour faire son opération elle et sa petite fille. Habituellement, c'est le jeune gérant du quartier qui se déplaçait pour lui donner son argent. Sa petite Massandje vit, elle même mal cette situation. « Je dois transporter la vieille dans son état pour aller dans une agence puisque là-bas on exige un contrôle et vu que la vieille n'est pas allée à l'école, elle doit se faire accompagner. La première fois c'était totalement difficile surtout à l'agence ou on devait faire l'opération sur un guichet automatique. C'était vraiment pas fameux. Vivement que les points de vente ouvrent pour qu'on puisse faire nos opérations simplement », a-t-elle insisté. Dans tous les quartiers de la ville de Man, une seule interrogation demeure, pourquoi ne pas trouver un compromis entre gérants et opérateurs ? En tout cas les clients, eux digèrent difficilement cette situation.


Doumbia Seydou

Content created and supplied by: [email protected] (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires