Sign in
Download Opera News App

 

 

Guerre en Ukraine: le peuple fuit le pays comme ce fut le cas en Côte d'Ivoire entre 2010 et 2011

Le président Félix Houphouët Boigny avait parfaitement raison de dire qu'il est plus facile de faire la guerre que de faire la paix. Pour enclencher le processus de conflit armé entre deux groupes ou deux pays, il suffit juste de se servir d'armes à feu, de tirer, et cela détruira des vies humaines et des constructions. La situation en Ukraine est la vérification de cette hypothèse.


Actuellement, une grande partie de l'Ukraine traverse la triste situation que les fonctionnaires et élèves ivoiriens ont vécue pendant la crise postélectorale de 2010 à 2011. Au fort de cette crise, beaucoup d'entreprises ont fermé. Certains travailleurs ont fui le pays avec leurs familles sous la pression de la peur. les écoles ne pouvaient pas ouvrir de peur de mettre la vie les élèves en danger. Le pays était sous un mode insurrectionnel.


Étant étudiant en 1re année de criminologie à l'université Félix Houphouët Boigny de Cocody, j'ai été obligé de quitter Abidjan le 25 janvier 2011 pour rejoindre mon père à Bonoua. Nous habitions la cité policière d'Abobo, proche du camp commando. Ces lieux étaient pris pour cible; y rester constituait un danger pour nos vies. Quand on lance un regard en Ukraine, les populations vivent la même situation; elles sont contraintes de fuir le pays, abandonnant le travail et l'école. Il faut sauver la vie humaine donc il faut partir.

Les citoyens ukrainiens se réfugient dans les pays alentour, tout en ayant l'espoir que la guerre prenne fin. Cette liaison comparative entre l'Ukraine et la Côte d'Ivoire montre que la guerre n'arrange jamais un pays. Bien au contraire, elle détruit, elle ralentit, elle ruine. Il faut tout faire pour préserver la paix dans le monde. Avec les armes nucléaires dont disposent certains pays, une Troisième guerre mondiale ne laissera aucune race d'êtres vivants sur terre.

Content created and supplied by: Soldatduciel (via Opera News )

d'ivoire guerre peuple ukraine:

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires