Sign in
Download Opera News App

 

 

Un juriste révèle comment Ouattara a manœuvré pour éviter une arrestation à Soro en 2013, à Paris

Guillaume Soro, ancien Président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire, est toujours en délicatesse avec le Président Alassane Ouattara. Soro Guillaume est en exil depuis son retour manqué en Côte d’Ivoire où il a échappé à une arrestation. Après des propos très durs de l'ancien patron de GPS contre le chef de l’État ivoirien avant les dernières élections présidentielles, la justice ivoirienne l'a condamné à la prison à vie. Soro Guillaume ne peut aujourd’hui pas retourner en Côte d’Ivoire sans redouter une arrestation. Et pourtant, les deux hommes étaient très proches. Lors d'une conférence de presse tenue ce jeudi 26 mai 2022, Me Franck Kouyaté, juriste ivoirien a révélé comment Alassane Ouattara est intervenu pour sortir "son fils" d'une affaire délicate après avoir échappé à une arrestation en France en 2013.

« En 2013, la juge du tribunal de Paris a lancé une commission rogatoire contre Soro Guillaume alors président de l'Assemblée nationale. Par principe entre les États, le juge a l'obligation de venir l'entendre dans ses bureaux. C'est ainsi que la juge a envoyé la commission rogatoire par la valise diplomatique. Nous sommes en 2013 et celui qui a reçu, c'était Charles Koffi Diby qui était devenu le ministre des affaires étrangères. Il a été pragmatique, le même jour qu'il a reçu le dossier, il l'a porté à Gnénéma Coulibaly, ministre de la justice à cette époque. Il était en charge d'informer le président. Ce que Gnénéma ne fait pas pendant trois ans, donc jusqu'en 2016. Monsieur Soro Guillaume qui ne s'attendait à rien se rend à Paris. Quand la juge a appris cela elle a produit un mandat d'emmener. 19 gendarmes ont débarqué, vous avez dû entendre parler de l'affaire. Soro a pu sortir par une porte dérobée pour aller à l'ambassade où il a informé le président Ouattara », a-t-il confié.

Puis il a poursuivi : « À cette époque, personne ne pouvait se mettre entre ces deux là. Tout de suite, Alassane Ouattara appelé Hollande pour l'en informer. Hollande va lui dire qu'il n'était pas informé. C'est comme ça qu'il va appeler le ministre de la justice française et le parquet et l'on va se rendre compte qu'il y a un mandat d'emmener contre Soro au motif qu'il ne s'est pas présenté depuis. Le président Ouattara a demandé qu'on lui envoie le document par fax. Le lendemain en conseil des ministres, Gnénéma Coulibaly et Diby Koffi, qui n'avait rien à avoir dedans ont été remerciés. C'est après un coup de fil entre Ouattara et Bédié, que Diby a été envoyé au Conseil Économique et Social ».


Yannick_LAHOUA

Content created and supplied by: Yannick_LAHOUA (via Opera News )

arrestation juriste manœuvré ouattara

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires