Sign in
Download Opera News App

 

 

Chefferie d'Adjamé-Bingerville : voici les faits pour mieux comprendre la crise

 

Après plusieurs mois, les appels des populations d’Adjamé-Bingerville au gouvernement ivoirien pour la résolution de la crise de chefferie semblent finalement avoir été entendus. Le ministre de la réconciliation nationale a décidé de s’engager pour trouver une solution définitive à la crise. Dans cette perspective, il se rendra ce mercredi 25 mai 2022 sur la place publique du village (Gbègrè-Koumin) pour une rencontre d’échange avec les populations afin de mieux s’imprégner de la situation. Dans ce contexte, il est bien important de revenir sur des faits marquants l’histoire de la crise.

En effet, dans un document intitulé « mise au point du village d’Adjamé Bingerville », les villageois ont bien voulu rétablir leur part de vérité dans le litige de chefferie qui oppose l’actuel chef Mobio Aboussou Guy Georges, au chef autoproclamé, AWAKA AGBO Alfred.

Selon ledit document, le 8 février 2019, à Gbègrè-Koumin, à la place des grands débats publics, le chef du village sortant de la catégorie Dougbo, a invité la génération entrante, notamment les Tchagba à lui trouver un successeur en vue de la passation des charges.

C’est alors qu’une Assemblée Générale de la catégorie Tchagba Agban est organisée le samedi 21 septembre 2019 qui désigna deux personnes comme candidats à la chefferie. Il s’agit d’Agah Isaac et de Mobio Aboussou Guy Georges. La catégorie Tchagba Dongba en fit autant et choisit comme candidat Agah Ebed et Dogbo Mobio Maurice. Seule la catégorie Tchagba Assoukrou, pour des raisons qui lui sont propres, n’a pu fournir de candidat.

Par la suite, le secrétaire général de la catégorie Tchagba Agban, en occurrence, AWAKA AGBO Alfred, alla porter les deux noms de sa catégorie aux DJEHOU.

Après toutes les consultations coutumières en la matière, dans la nuit du 1er au 2 octobre 2019, le choix des Tchagba s’est porté sur Mobio Aboussou Guy Georges.

L’approbation du choix de Mobio Aboussou Guy Georges par les anciens s’est matérialisé par l’implantation du drapeau devant son domicile familial dans la nuit du 1er au 2 octobre 2019 en présence de l’ancien chef de la génération Chagba, Djinin Serges, aujourd’hui en dissidence avec la chefferie (voir photo 1).

Début novembre 2019 s’est déroulé le rituel de consentement des parents paternels du nouveau chef en présence de tous les chefs de générations et porte-paroles.

Le 4 janvier 2020 s’est tenue une réunion-causerie de la catégorie Agban, sur le choix du Chef Mobio Aboussou Guy Georges en présence du sieur AWAKA. Un choix très apprécié par tous (voir photo 2).

Le 20 mars 2021, le nouveau chef Mobio Aboussou Guy Georges est présenté officiellement à sa génération. Le 27 mars se déroule à la place publique la présentation publique du nouveau chef à la communauté villageoise, avant d’être consacré par le doyen du village le 10 avril 2021.

Mobio Aboussou Guy Georges sera, pour terminer intronisé sur la place publique le 7 octobre 2021 par les anciens avec le Chef sortant (le chef de la génération GNANDO du nom d’ADEKE Joseph).

Djinin Serges, l’ancien chef de génération, devenu aujourd’hui dissident, a lui-même porté l’information du choix de Mobio Aboussou Guy Georges aux autorités administratives qui en ont pris acte. Le Préfet par intérim d’alors, Doumbia Adama, a alors dressé une liste des nouveaux chefs pour diligenter une enquête de moralité. Sur cette liste figure le Chef Mobio Aboussou Guy Georges pour le compte du village d’Adjamé-Bingerville.

Mais il faut rappeler que déjà le 7 décembre 2019, à l’occasion du premier anniversaire de l’association Akwè-Tchagba, dans le village d’Agbabou, le Chef Mobio Aboussou Guy Georges a été officiellement présenté aux populations. Le 19 décembre de la même année, il prit part à une rencontre au district d’Abidjan. Le 27 décembre 2019, Djinin Serges, l’ancien chef de génération, est celui-là même qui porta l’information de la désignation du chef Mobio Aboussou Guy Georges comme chef du village d’Adjamé-Bingerville au préfet d’Abidjan, en ces termes dithyrambiques : « Monsieur le Préfet, la génération Tchagba d’Adjamé-Bingerville dont je porte la voix, est heureuse de vous annoncer le choix de son chef du nom de Mobio Aboussou Guy Georges de la catégorie Agban ».



Contre toute attente et pour des raisons encore difficiles à comprendre, l’ancien chef de génération fait un revirement spectaculaire pour s’allier à AWAKA AGBO Alfred, qu’il considère comme chef, dans un élan de conspiration. Ce qui a valu sa destitution à la tête de la génération pour haute trahison.

Selon le livre-testament, AWAKA AGBO Alfred, qui aujourd’hui est détenteur d’un arrêté préfectoral et qui a fait ses quartiers loin du village parce qu’il qui ne peut accéder au village et ne peut siéger au sein des locaux de la chefferie, n’a jamais été présenté comme candidat à la chefferie par sa catégorie, le AGBAN.

C’est au contraire lui, en tant que secrétaire de la catégorie AGBAN, qui a acheminé le pli contenant les noms des nominés, AGA Isaac Césaire et Mobio Aboussou Guy Georges, auprès du conseil de génération en charge de désigner le chef du village des Tchagba. Les villageois sont unanimes et catégoriques pour reconnaitre que le sieur AWAKA AGBO Alfred, pour n’avoir pas été choisi par sa catégorie, ne peux être le choix de la génération sauf par magie. Ils continuent pour dire qu’il n’a jamais été présenté à sa génération et à la communauté villageoise comme l’a été Mobio Aboussou Guy Georges parce qu’on ne peut le faire deux fois. L’actuel Nanan ADEKOI François, qui est dans l’incapacité d’officier une cérémonie pour raison de santé liée à la vieillesse, a délégué ses pouvoirs au Nanan en second Nanan AGA Djoman Albert, qui officie toutes les cérémonies, procède aux libations et aux bénédictions. Ce dernier dit avoir procédé à la bénédiction d’un seul chef sur recommandation de Nanan ADEKOI François. Il s’agit du chef Mobio Aboussou Guy Georges. Ces faits retracés ici, nous l’espérons, contribuerons à l’éclatement de la vérité et à la régulation de la situation qui prévaut dans un souci d’apaisement et de rétablissement d’un climat de confiance au sein du village d’Adjamé-Bingerville.

OBIANG N 

 

 

Content created and supplied by: OBIANG (via Opera News )

chefferie

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires