Sign in
Download Opera News App

 

 

TIC: ITES 2 PLATEAUX classée 1ère Grande école privée au HUAWEI ICT compétition 2021

L’édition 2021-2022 de Huawei ICT Compétition s’est tenue le jeudi 9 septembre 2021 au sein de ESATIC en présence de Roger Adom, Ministre de l’Economie numérique, des télécommunications et de l’innovation. A ce rendez-vous de l’excellence, le groupe  ITES 2 Plateaux a été classé 1ère Grande école privée.

Classée première Grande école privée au  Huawei ICT Compétition 2021, ITES 2 Plateaux, Grande école de référence en Côte d’Ivoire a encore démontré que « l'excellence et l'expérience font la différence » comme le dit si bien son slogan.

Compétition majeure dans le domaine des TIC, initiée par le groupe chinois Huawei, et cela dans le but de développer les talents de l’industrie des TIC et de contribuer à l’éclosion d’un écosystème solide et durable afin de soutenir le développement de l’industrie et de l’éducation, Huawei ICT Compétition a mis aux prises 1280 étudiants issus de 25 établissements de l’enseignement supérieur. Sur 69 finalistes issus de 9 établissements répartis en 29 équipes, c’est l’Institut national polytechnique Félix Houphouët-Boigny de Yamoussoukro qui a été classé premier au plan national. Cependant, ITES 2 Plateaux arrivé juste derrière l’INP-HB peut se targuer d’être la première Grande école privée primée à ce concours de talents dans le domaine des technologies de l’information et de la communication (TIC), l’INP-HB étant une école publique. Toute chose qui fait la fierté des responsables de cet établissement.

ITES 2 Plateaux, faut-il le rappeler, est un établissement de l’enseignement supérieur privé qui s’est positionné comme une des meilleures Grandes écoles privée de la place aux regards de la qualité de ses formations et de ses résultats aux différents examens. Ce prix obtenu à ce prestigieux concours vient confirmer que l'excellence et l'expérience font vraiment la différence.

Jean Levry

Content created and supplied by: Sebastien_Levry (via Opera News )

roger adom

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires