Sign in
Download Opera News App

 

 

Burkina Faso / Sécurité : lancement des travaux du projet smart

 0  0  0

Le premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré a présidé ce jeudi 8 juillet 2021, la cérémonie du lancement officiel de smart Burkina à Ouagadougou. Ce projet vise d’une part à l’adoption officielle par le Burkina Faso d’une solution innovante dans son dispositif sécuritaire et d’autres part doter les forces de défenses et sécurités de nouvelles techniques et technologies adapter aux nouveaux défis sécuritaires qui s’impose au pays.

Selon le commissaire et chef de pilote du projet, Issaka Tou, ce projet est l’aboutissement d’un véritable parcours de combattant. En rappel smart Burkina Faso fait suite au projet pilote Save city, qui lui a fait l’objet d’un protocole d’accord depuis le 10 Aout 2016 entre l’État burkinabé représenté par le ministre en charge de la sécurité et de la société HUAWEI technologie.

« Initié au départ sous forme de don, le déploiement effectif du projet pilote Save city à débuter en Aout 2018 et s’est achevé en mars 2019. Il a contribué significativement à la sécurité de la ville de Ouagadougou à travers en autre la participation depuis son déploiement à la sécurisation des fêtes de fin d’année de la ville de Ouagadougou, la participation à la couverture sécuritaire du Fespaco en février 2019, la couverture des manifestations publiques, la contribution à l’élucidation de plusieurs cas d’enquête de police judiciaire etc. » a-t-il laissé entendre et d’ expliquer « C’est fort de ces acquis que notre pays a bien voulu renforcer l’existence à travers le projet smart Burkina, qui aujourd’hui à satisfaire à toutes les conditions requises en la matière notamment un contrat commercial signé, un document projet finalisé , une convention de financement signée, un arrêté de création du projet , la nomination de l’unité de gestion du projet et le recrutement d’un cabinet de suivi et control à cela, il faut noter qu’ en octobre 2020, il a été mis en place un comité technique pluridisciplinaire qui a eu pour rôle la désignation site camera à Ouagadougou et à Bobo Dioulasso ».


« Dans le cadre du projet smart Burkina, nous allons continuer le renforcement des infrastructures numériques avec la construction de 650 Kilomètre de fibres optiques et 150 kilomètre de fibres optiques métropolitaines » a laissé entendre le directeur général de HUAWEI, Thomas SANG et d’affirmer « C’est ensemble avec le ministère de la sécurité, nous allons introduire aussi la dernière de génération de réseau de télécommunication d’urgence ».

Bohatouo palenfo.

Content created and supplied by: afrikibaria (via Opera News )

burkina faso dabiré huawei ouagadougou

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires