Sign in
Download Opera News App

 

 

Groupement politique sur internet: L’endoctrinement volontaire avec les médias sociaux.

Les réseaux sociaux ont permis au monde de passer de l’ère de l’information régulée; à l’ère de l’information libre et dérégulée. Cette liberté retrouvée, n’a pourtant pas tenu toutes ses promesses d’ouverture et de consolidation de la paix sociale par le débat constructif.

Les réseaux sociaux, sont gérés par des algorithmes établis pour répondre à nos processus mentaux et biais cognitifs. Les biais cognitifs sont des automatismes cérébraux, dont certains nous poussent inconsciemment à rechercher des informations qui sont conformes à nos croyances. Les algorithmes, ces programmes informatiques, prennent le relais de nos processus mentaux et nous fournissent une quantité illimitée d’articles, de vidéos, et d’images.

C’est bien connu, "liker" une page ou s’abonner à un site géré par un parti politique ou un groupe donné, vous fait entrer dans une communauté virtuelle où vous partagez un type d’information conforme à vos croyances. Ce mécanisme, loin d’être innocent, nous fixe et nous renforce dans nos opinions, dans nos croyances.

En nous connectant à un réseau social, nous accédons ainsi à un univers où seules nos pensées et nos croyances ont le droit d’exister. Un monde où nous choisissons nos gourous et nos professeurs. Bref nous entrons dans une prison mentale où nous sommes notre propre geôlier.

La société à l’ère des réseaux sociaux est celle où toutes nos tendances négatives sont amplifiées. On tolère de moins en moins la différence et la contradiction, le fossé entre les communautés se creuse d’avantage, et la propagande gagne du terrain.

Il est bien de rappeler que dans un contexte de tension social, tout dépend de notre comportement sur internet et certains l’ont heureusement bien compris.

Continuez de nous suivre sur Opera news 

Content created and supplied by: In'dji (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires