Sign in
Download Opera News App

 

 

À cause d'une fake news (vidéo mensongère), la Côte d'Ivoire risque de perdre énormément

À cause d'un fake news (vidéo mensongère qui traine sur les sociaux), la Côte d'Ivoire risque de perdre énormément

Depuis hier mercredi 19 mai 2021, une vive tension entre populations ivoiriennes et ressortissants nigérians (Haoussa) a vu le jour suite à une vidéo mensongère publiée sur les réseaux sociaux. Ladite vidéo faisait état de ce que des ivoiriens seraient maltraités par les Haoussa au Niger. Sans chercher à comprendre le comment du pourquoi, des jeunes mal intentionnés se sont lancés dans les rues à la poursuite des nigériens causant ainsi des dégâts dans la commune d'Abobo et dans bien d'autres communes de la capitale économique ivoirienne.

Ce fake news (la vidéo) pourrait fait perdre beaucoup à toute la Côte d'Ivoire. D'abord, les Haoussa sont généralement les vendeurs de "Garba" (Attièké au poisson grillé), un mets beaucoup prisé par les ivoiriens. Et si ces derniers étaient brutalisés et leurs lieux de vente saccagés, qui nous offriront ce délicieux plats, surtout quand on sait que les ivoiriens ne veulent pas de ce travail ?

Par ailleurs, cette attitude que viennent de faire preuve certains ivoiriens donne une très mauvaise image à la Côte d'Ivoire, pourtant vue comme un pays d'hospitalité.

Pour terminer, notons que les dégâts causés par ces affrontements peuvent ralentir le développement du pays.

Vivement que les ivoiriens se rendent à l'évidence afin de se réconcilier avec leurs frères nigériens. Car tous les pays de l'Afrique sont des frères et donc tous les enfants de l'Afrique sont des frères et sœurs.

Chers lecteurs et lectrices, si vous avez des mots pour soutenir les nigériens et calmer les ivoiriens, veuillez svp nous les laisser en commentaire. Abonnez-vous en cliquant juste sur SUIVRE situé en haut à droite de vos écrans pour plus de news.

Content created and supplied by: le_BOSSEUR (via Opera News )

côte d'ivoire niger

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires