Sign in
Download Opera News App

 

 

Google attaqué en France pour espionnage avec son système Android !

NOYB, une ONG française de défense de la vie privée a traduit Google devant les tribunaux français. Elle veut le retrait du système de tracking publicitaire implanté dans Android, qui permet aux applications de faire de la publicité ciblée.

Le géant technologique Google a quelques pépins avec une ONG française de défense de la vie privée. Cette ONG dénommée NOYB a déposé une plainte devant les tribunaux français pour violation de la vie privée des utilisateurs du système d'exploitation Android qui équipe des millions de téléphones portables dans le monde entier. L'ONG françaises reproche à Google de permettre faire un ciblage publicitaire par l'intermédiaire d'un système intrusif. Ce système est basé sur l'attribution d'un identifiant unique à chaque téléphone et qui est utilisé par de nombreuses applications et autres services pour proposer de la publicité ciblée.

Cet identifiant quelque peu caché permet ainsi à Google et à toutes les applications présentes sur le téléphone de suivre un utilisateur et de combiner des informations sur son comportement en ligne et sur son mobile. Alors que ces traceurs nécessitent clairement le consentement des utilisateurs, Google néglige cette exigence légale. 

L'ONG rapporte en outre qu'il est quasiment impossible aux utilisateurs d'Android de contourner cette mesure avec par exemple la possibilité de supprimer l'identifiant.

NOYB révèle que ce processus d'identification qui est fait sans le consentement des utilisateurs d'Android, est contraire au règlement européen sur la protections des données. Cette ONG française a déjà déposer une plainte contre l'IOS d'Apple qui utilise le même procédé que Google en Espagne l'an dernier. C'est donc une guerre qui est lancée contre les deux géants de la téléphonie mobil dans le monde. NOYB estime que ces deux sociétés violent les dispositions du droit européen.

Content created and supplied by: ConstantKouacou24 (via Opera News )

android espagne france google

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires