Sign in
Download Opera News App

 

 

Le géant du Web russe Yandex poursuit sa conquête du vieux continent

Le colosse russe du Web Yandex s’apprête à lancer son service de taxi en Norvège. L’entreprise, qui va bientôt s’implanter en France avec son service de livraison de courses, renforce sa présence sur le continent européen.

Après avoir récemment annoncé la prochaine sortie sur le marché français de son service de livraison de courses, Yandex, la première société de la Toile russe, envisage de débarquer prochainement en Norvège. Cette fois-ci, c’est le service de taxi de Yandex qui sera lancé. Comme l’indique une annonce d’un service de recrutement, Yango, le nom sous lequel Yandex.Taxi est connu à l’international, cherche un directeur exécutif pour former et diriger une équipe dans ce pays scandinave.

Contacté par RBC, un représentant de l’entreprise a confirmé que Yango serait bientôt présent sur le marché norvégien.

«Le marché scandinave nous intéresse, c’est pourquoi nous considérons diverses opportunités de développement. De plus, Yango dispose déjà d’une expérience en Finlande», a-t-il expliqué.

Aujourd’hui, Yandex.Taxi fonctionne déjà dans plusieurs pays dont la Serbie, la Lettonie, l’Estonie ou encore la Finlande où l’entreprise s’est installée en 2018. Le service ne se limite d’ailleurs pas au continent européen, il est possible de se servir de Yango dans deux pays africains, en Côte d'Ivoire et au Ghana.

La plus grande part du marché russe

Bien qu’il existe plusieurs acteurs sur le marché russe de service de taxi, la place dominante de Yandex, qui ne cesse de renforcer ses positions, y compris via des fusions avec ses concurrents, semble inébranlable. Ainsi, suite à la fusion de Yandex.Taxi avec Uber finalisée en 2018, les deux services représentaient, selon les données des six premiers mois de l’année 2019, reprises par RBC, 46,7% du marché en Russie. Un autre service, Veziot, avec lequel Yandex a également conclu un accord de fusion en février 2021, représentait à l’époque 24,1%. L’agrégateur Gett quant à lui ne pèse que 9,7%.

La conclusion de l’accord de fusion entre Yandex.Taxi et Veziot a pris plus d’un an en raison des craintes de la part du régulateur anti-monopole russe. En effet, si Yandex avait «englouti» entièrement Veziot, sa part de marché aurait dépassé 70%. Au final, Yandex a dû changer des modalités de son accord avec le service rival, n’achetant qu’une partie de ses actifs.

Yandex.Lavka

Le service de taxi n’est pas le seul projet de Yandex connu à l’étranger: depuis novembre dernier les habitants de Tel Aviv peuvent commander leurs courses sur Yandex.Lavka ou Yango Deli, service de livraison de nourriture à domicile qui a fait un carton en Russie lors de l’épidémie.

Aujourd’hui, Yandex.Lavka est doté de plus de 300 entrepôts dans sept régions de deux pays, ce qui fait de lui l’un des services les plus importants au monde dans la livraison rapide. Qui plus est, début mars, Yandex a créé une entité juridique en France pour commencer ses activités de livraison de courses au deuxième semestre 2021.

… et bien d’autres services

Ce n’est pas pour rien que le «Google russe» est considéré comme l’une des entreprises les plus prometteuses du pays des tsars. La société est réputée pour être innovante, en constant développement.

Créé comme un moteur de recherche en 1997, Yandex a progressivement élargi ses activités en fonction du progrès technologique. Le géant d’Internet a ainsi lancé en 2000 un agrégateur d’actualités russes ou bien le service de streaming musical Yandex.Music en 2010. En 2017, c’est l’assistant personnel Alice, mis au point par Yandex, qui a été présenté.

Content created and supplied by: Schtroumpfgrognon (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires