Sign in
Download Opera News App

 

 

Créer un business rentable en ligne depuis l'Afrique. Les clés pour y parvenir

Pour avoir vécu environ cinq ans en Afrique de l'Ouest, je comprends un peu le contexte "détaché du reste du monde" quant à tout ce que la technologie et l'Internet rendent possible ailleurs pendant que sur place, c'est plus lent. Si, moi, je devais créer une entreprise en ligne aujourd'hui depuis l'Afrique, voici comment je m'y prendrais, car je considérerais les aspects-clés avant de me lancer selon les buts que je me fixerais. Allons-y avec les aspects-clés, puis les buts.

Aspects-Clés

Il y en a quatre : les options locales, les équipements nécessaires, les moyens de paiement en ligne et les options de livraison en porte à porte.

Je commencerais par me renseigner sur les options locales à ma portée au bureau des impôts, demanderais qu’on me donne des documents relatifs au calendrier fiscal, le barème d’imposition ainsi que les documents requis pour remplir les impôts. Cela me permettrait de prendre connaissance de la liste de déductions auxquelles j’ai droit ainsi que des différentes données à fournir périodiquement afin de bien organiser la paperasse, l’archivage, la tenue de livre (soit à la main, au moins tenir un journal ; soit moyennant un logiciel de comptabilité).

Le deuxième aspect que je considèrerais serait les équipements nécessaires :

- Une connexion Internet à haut débit

- Un ordinateur

- Des solutions dans les nuages pour ne rien sauvegarder sur le disque dur de l’ordinateur, ni y installer des logiciels directement. Au début et pour longtemps, Google Drive ferait l’affaire. C'est gratuit, donc l'accès aux documents serait toujours possible, même en cas de crises dans le secteur des affaires. Nous avons tous beaucoup appris, avec COVID-19, de ce qu'une crise mondiale peut provoquer en termes d'interruptions involontaires du cours de la vie normale quand des entreprises se trouvent dans l'obligation de fermer et que les revenus baissent ou disparaissent.

Une fois l'entreprise devenue complètement stable, les choix peuvent changer, mais au début, je choisirais toujours toute solution gratuite par rapport à celles qui sont payantes. Oui, oui, oui, le fait d'avoir un Gmail, cela vient automatiquement avec des applications permettant d'écrire des documents, d'utiliser des tableurs, de faire des présentations, en plus des échanges d'emails.

En ce qui concerne le logiciel de bureau à utiliser, j’adopterais Microsoft 365 en ligne à cause de toute cette fonctionnalité dans les menus et via les commandes, sans oublier la possibilité de rappeler des emails dans Microsoft Outlook, tout ce qu'on peut réaliser avec Excel - compatible avec tellement d'autres applications en ligne, la base de donnée Access (certainement utile à certains). La raison pour laquelle je n'adopterais pas la solution dans les nuages sur OneDrive que propose Microsoft 365 en ligne, c'est parce que cela fait partie d'un ensemble payant et qu'au début, je privilégierais la continuité d'accès aux documents à long terme sans interruption possible.

Quel embarras de choix au XXIe siècle!

Le troisième aspect aurait tout à voir avec les moyens de paiement en ligne afin de faciliter les transactions locales, nationales et internationales. Il parait que Square offre des solutions, pour le moment, en Afrique de l’Est. PayPal, en revanche, serait plus présent car les entrepreneurs de plusieurs pays du continent seraient à même de compter là-dessus. Pour savoir si PayPal opère ou non dans votre pays, allez sur Google

 et tapez dans la barre de recherche les mots suivants: Which countries do PayPal support? Ce qui est cool avec PayPal, c’est la multitude de choses qui sont possibles sur le site de l’entrepreneur. En effet, selon son type d’entreprise, on peut: Demander des dons, faire du commerce en ligne, accepter des paiements et en faire, etc à part créer des boutons du genre « ajouter au panier ». Ainsi, les clients peuvent acheter plus d’un article lors de la même transaction.

Le quatrième aspect consiste à offrir une livraison sûre et rapide. Je comparerais DHL à FedEx afin de voir en quoi ces deux compagnies se complètent. S’il y en a d’autres en plus de ces deux-là, je les ajouterais à la liste. Par ailleurs, je demanderais une liste des produits à ne pas envoyer hors frontières car leurs agents ne les accepteraient pas, les tarifs sous forme de tableau. Les délais de livraison m’intéresseraient aussi ainsi que la procédure à adopter pour leur remettre chaque paquet, sans oublier la périodicité des départs et le délai d’acceptation des colis par expédition prévue dans leur calendrier. Le cargo reste une option que ce soit par air ou par mer. Finalement, partir soi-même périodiquement avec les colis et les livrer de la main à la main à des clients qui passeraient des commandes à l’avance et qui pourraient patienter, c'est aussi une solution viable car ceci serait le moyen pour l'entrepreneur de se ravitailler en produits locaux selon le pays visité, des produits recherchés dans le pays d'origine, par exemple, avant de rentrer.

Buts à Atteindre

Pourquoi créer une entreprise en ligne ?

- Est-ce parce que je veux offrir quelque chose d’authentique de ma région ou de ma localité au reste du monde (par exemple, des pagnes typiques, de la sculpture sur bois telle que des masques ayant vraiment servi, des jeux complets de bijoux en or 18 carats, les nouvelles positives car y’en a marre qu’on portraye l’Afrique si négativement ailleurs, partager un savoir-faire typique du genre la broderie sur les boubous, etc)

- Est-ce parce qu’il faut une extension digitale d’une version préexistante accueillant des visiteurs en personne ?

- Est-ce pour relier des compatriotes de l’étranger et leur fournir ce qui leur manque du pays d’origine ?

- Etc.

Non, le but à atteindre ne concernerait pas l’argent directement car dès qu’on répond à un besoin dont la solution est profitable et que l’on reste authentique, que ce l’on fait correspond à quelque chose qui résonne avec nos valeurs et nos convictions, l’argent suit.

L’Étape Concrète du Passage à l’Action

1- J’enregistrerais l’entreprise.

2- Je définirais ma méthode comptable.

3- Je prendrais les mesures relatives à l'inventaire (la gamme et les critères de qualité que j'exige, comment comptabiliser les articles, choix des fournisseurs, où stocker, comment écouler la marchandise que ce soit un à un, en gros, ou en semi-gros). S’il n’y a pas d’inventaire à contrôler, je devrais passer à la phase de planification du service à offrir.

4- Je définirais la clientèle que je veux servir. Par exemple, qui aurais-je le plaisir de voir venir et revenir souvent parmi les gens que je connais bien pour deux raisons (cette personne saurait apprécier ce que j’ai à offrir, et de deux, elle aurait la capacité de payer) ? Ensuite, je m’appliquerais à voir ce qui définit cette personne, donc les traits typiques du client que je veux avoir et qui font que je voudrais qu’elle devienne l’une de mes clientes. Une fois ce point éclairci, je viserais des gens comme cette personne dans mon langage et dans toute approche (verbale, écrite) que ce soit en personne ou à distance.

5- Je contacterais les premiers clients potentiels en annonçant ce que j’offre comme produits ou service mais surtout en considérant l’angle du partage d’information à leur entourage respectif, pas en offrant à vendre directement. « Hé, Jean-Jacques ! Je viens d’ouvrir mon entreprise en ligne et j’aide les gens du pays qui vivent à l’étranger à se procurer les pagnes locaux, soit pour leur commerce, soit pour la décoration, soit pour l’habillement. Annonce la nouvelle à la famille aussi, hein ! J’en suis très fière ! Voici le site https://www.monsite.com

». [Lecteurs de Quora, ce n'est pas un vrai site. Je suis en train de montrer le libellé de tout site à distribuer lors de l'annonce aux proches et amis ainsi que le fait de ne pas oublier de l'ajouter à l'annonce]. Je me ferais faire des cartes de visite. J'utiliserais la version digitale aussi pour l'envoyer à certaines personnes qui seraient vraiment trop loin pour que j'aie l'occasion de la leur donner moi-même. De plus, à la fin de mes emails, j'intègrerais une signature professionnelle, incluant mon site.

6- Bien sûr, il faut faire créer un site avant de pouvoir le montrer. Trois conditions existent pour qu’il contribue bien au succès de l’entreprise. Le site doit bien communiquer ce qui s’offre au client. Il doit y avoir un moyen de paiement. Finalement, il doit être facile à naviguer. Ce qui est complémentaire et de taille comme détail, c’est que toute photo de marchandises doit être claire et, le produit, bien décrit au point où la frustration s'efface en ce qui a trait à l'impossibilité de palper, de toucher, de tout voir sous tous les angles. Les conditions de livraison doivent s’afficher pour permettre au client potentiel de savoir si cela lui va ainsi que les options du moment. Qu’il y ait des termes de remboursement ou aucun si tout achat est final, il faut que ce soit expliqué clairement.

7-Je me ferais interviewer à la radio locale.

8-Je me ferais interviewer dans les journaux locaux.

9-J'organiserais une journée de lancement de l'entreprise, une sorte d'inauguration, avec des avantages d'un jour disponibles à ceux qui feraient le déplacement (ou qui iraient sur mon site) et qui sortiraient leur portefeuille.

10- Pour les produits tangibles, je prendrais une souscription chez DHL et chez FedEx, en plus de pouvoir utiliser la poste (si c’est une option viable).

Notez Bien

La nature de l'entité, ni les genres de produits ou de services, ni les plateformes à considérer pour le site ne font l’objet de focalisation à proprement parler. C'est dans le but de laisser suffisamment d’ouverture à l'interprétation des suggestions ainsi qu'à la personnalisation selon chaque projet, pays et localité, surtout que la question, elle-même, n’exigeait rien de tout cela. J’espère avoir expliqué clairement la vue globale des facteurs à considérer pour se lancer.

Conclusion

Consultez un avocat, en plus d’un comptable, avant de vous lancer. Considérez aussi l’assurance qui ira avec votre type d’activité une fois que vous serez opérationnel. Les frais légaux, de comptabilité et d'assurance sont des dépenses probablement déductibles aux impôts (vérifier localement). Bonne chance !


Contribution: Marie Josette Maxime Calixte

Content created and supplied by: Rentier2021 (via Opera News )

Afrique

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires