Sign in
Download Opera News App

 

 

Une faille TikTok permet aux utilisateurs de publier des vidéos pornographiques et violentes

TikTok interdit aux utilisateurs qui publient des vidéos pornographiques et violentes comme photos de profil pour contourner les systèmes de modération, une tendance très actuelle.

BBC News a alerté l'application sur le phénomène #dontsearchthisup [Ne cherchez pas ça, en Anglais], qui a accumulé près de 50 millions de vues.

TikTok a également interdit les hashtags utilisés pour promouvoir les profils incriminés et supprime les vidéos.

Les utilisateurs disent que cette dernière tendance encourage les farceurs à publier le matériel le plus choquant ou le plus dégoûtant qu'ils puissent trouver.

BBC News a vu des clips de pornographie hardcore partagés sous forme de photos de profil sur l'application, ainsi qu'une vidéo du groupe État islamique du meurtre du pilote jordanien Mouath al-Kassaesbah, brûlé vifs dans une cage en 2015.

'Particulièrement inquiétant'

Tom, un adolescent allemand, qui a contacté BBC News pour la première fois à propos de la tendance, a déclaré : "J'ai vu du porno gore et hardcore".

"Cela m'inquiète vraiment parce que de nombreux enfants utilisent TikTok".

"Je trouve particulièrement inquiétant qu'il y ait des messages avec des millions de vues spécifiquement pour ces profils, mais il faut des années à TikTok pour agir".

Tom a ajouté qu'il avait signalé plusieurs utilisateurs à l'application qui ont publié des vidéos de photo de profil offensantes.

Sur la plate-forme, les utilisateurs peuvent mettre des vidéos en tant que photos de profil, plutôt qu'une image fixe.

Des vidéos de ce type sont publiées en anglais et en espagnol sur l'application.

Les comptes incriminés sont souvent composés de lettres et de mots disposés de manière aléatoire. Aucune vidéo n'est téléchargée en dehors de la zone de profil.

Certains comptes comptent des dizaines de milliers d'abonnés qui attendent que la photo de profil soit changée pour quelque chose de choquant.

Les utilisateurs réguliers peuvent trouver ces comptes en regardant des vidéos TikTok annonçant des noms d'utilisateur à "rechercher" pour trouver les clips les plus choquants.

Et ces vidéos sont recommandées par l'algorithme TikTok sur la page principale de l'application.

Les experts disent que cette tendance est unique et met en évidence une vulnérabilité inconnue dans TikTok.

"TikTok a une réputation plutôt positive en matière de confiance et de sécurité, donc je ne leur reprocherais pas de ne pas avoir de politiques et d'outils de modération pour un phénomène toxique dont ils n'étaient pas au courant", a déclaré Roi Carthy, de la société de modération des réseaux sociaux L1ght.

"Il est clair que TikTok s'efforce d'arrêter ce phénomène mais pour les utilisateurs, comme toujours, la vigilance est essentielle.

"Les fans de TikTok doivent être conscients des risques sur la plate-forme et les parents doivent faire un effort pour savoir quelles nouvelles applications leurs enfants utilisent, ainsi que le contenu et la dynamique humaine auxquels ils sont exposés".

TikTok est l'une des applications à la croissance la plus rapide au monde, avec environ 700 millions d'utilisateurs actifs par mois dans le monde.

Un porte-parole de la société a déclaré : "Nous avons définitivement banni les comptes qui tentaient de contourner nos règles via leur photo de profil et nous avons désactivé les hashtags, y compris #dontsearchthisup.

"Notre équipe de sécurité poursuit son analyse et nous continuerons de prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité de notre communauté."

La désactivation d'un hashtag signifiait que le terme ne pouvait pas être trouvé dans la recherche ou créé à nouveau, a ajouté TikTok.

Ses équipes de modération sont également censées analyser et supprimer les termes similaires.

BBC News a tenté de parler à un utilisateur qui a publié une vidéo explicite sur son profil mais n'a pas reçu de réponse.

Source: https://www.bbc.com/afrique/monde-56835987

Content created and supplied by: Ivoire24 (via Opera News )

tiktok

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires