Sign in
Download Opera News App

 

 

Santé : les antennes relais sont-elles dangereuses ? Voici des éléments de réponse.

Ces tas de ferrailles qui se dressent sur les toits des immeubles ou bien a des endroits spécifiques des nos villes et villages, on en voit tous les jours et ce depuis l'avènement de la téléphonie mobile. Il s'agit des antennes relais.

Mais à quoi sert une antenne relais ?

Selon pap.fr, une antenne relais est un émetteur-récepteur de signaux électriques et électromagnétiques utilisé pour la téléphonie mobile. Lorsque l'on passe un appel, le téléphone mobile transforme la voix en radiofréquences (ondes électromagnétiques) qui sont transmises à l'antenne relais la plus proche. L'antenne relais convertit l'onde électromagnétique en signal électrique. Ce signal électrique est acheminé par câble jusqu'à l'antenne relais du destinataire qui procède à l'opération inverse pour renvoyer des ondes jusqu'au mobile du correspondant. Ce sont ces ondes électromagnétiques que certains accusent de produire des effets néfastes sur la santé et l'environnement.

Mais la question est la suivante : quels sont les risques liés aux antennes relais?

Voici quelques éléments de réponse toujours selon le même site. En effet, beaucoup d'études ont été publiées sur ce sujet, avec des avis et recommandations variés, souvent divergents. L'Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) a recensé et analysé plus de 1.000 études sur les risques sanitaires occasionnés par les radiofréquences. Dans son rapport, l'ANSES constate que:

- Parmi les études réalisées, beaucoup ne respectent pas une méthodologie adéquate susceptible de démontrer avec certitude l'existence d'effets non thermiques (autres que ceux dus à l'échauffement par le jeu des micro-ondes) ;

- Parmi les études qui obéissent à une méthodologie rigoureuse, les conclusions sont contradictoires ;

- Dès lors, l'ANSES souligne que la majorité des études dont la méthodologie est rigoureuse démontre l'absence d'effets. Une minorité démontre l'existence d'effets sur le fonctionnement des cellules ainsi que sur le débit sanguin cérébral. En revanche, l'ANSES met en garde contre l'utilisation intensive du téléphone portable dont l'usage aboutit à des niveaux d'exposition bien supérieurs à ceux constatés près des antennes relais. L'avis préconise l'application du principe de précaution et conseille de réduire les expositions.

Voici donc qui est clair.

Content created and supplied by: yakouser (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires