Sign in
Download Opera News App

 

 

Entreprendre avec zéro francs


Certains ont peut être cru que j'avais oublié que je vous avais promis trois parties de cette publication qui se rapporte au business avec zéro francs.


La première partie de ma publication portait sur les dispositions intellectuelles pour entreprendre. Cette seconde partie portera sur les outils. La troisième portera sur des exemples de business à partir de rien.


Mais je voudrais faire trois précisions.

La première est que l'entreprise à partir de zéro francs concernera généralement la vente de services, et non le commerce de produits. Il faut des ressources financières importantes pour stocker des produits et nous ne sommes pas dans ce cas.


La seconde, quand on parle d'entreprise à partir de zéro, il ne s'agit pas génération spontanée. Ce n'est pas du genre vous sortez nu comme un verre et vous commencer à entreprendre. Il y a des minima. Vous devez avoir au moins un logement, qu'il soit celui de vos parents, que vous le partagez à deux ou trois n'a pas d'importance. Ayez au moins un endroit où poser vos affaires et vous même. Le repos est la clé de réussite en toute chose. 


La troisième, quand on parle d'entreprise ici, il ne s'agit pas encore de l'entreprise formelle, reconnue par les services publiques. Il s'agit plutôt d'un business qui vous permet de vivre, c'est donc proprement informel. On parlera des entreprises formelles plus tard. 


En-dehors de cela, il me paraît, du moins pour la ville de Lomé et les grandes villes de l'intérieur, que pour démarrer un business à partir de zéro franc, il faille disposer au minimum de ces deux éléments: Un smartphone et une moto.


Le smartphone.

Aujourd'hui, tout le business sans capital de départ tourne autour du e-commerce. Par conséquent, avoir un smartphone est une base. Je dois même dire que si vous voulez faire du business avec zéro francs sans smartphone, c'est que vous n'avez pas les bonnes aptitudes pour faire du business. Tout jeune aujourd'hui qui se débrouille un peu à son téléphone. Néanmoins, allez au port, vous trouverez de bons téléphones là bas à partir de 10 000f. Si vous êtes malin, allez y quand les gens ouvrent les conteneurs et vendent les téléphones à tout-risque et munissez vous d'un power bank multi-bouts. En étant discret, vous pouvez tester les téléphones tout risque avant de les acheter (c'est une autre idée de business).

Autrement, sur les réseaux sociaux, certaines personnes vendent des téléphones à payer en plusieurs tranches. Les conditions sont parfois compliquées, mais c'est possible.


La moto.

En réalité, la moto n'est pas le meilleur outil pour faire un business à partir de zéro. Le vélo est meilleur car ne nécessitant pas de carburant, mais le vélo a deux énormes défauts. La lenteur du déplacement dans un monde rapide, et la penibilité, qui fait que nous arrivez toujours en sueur à vos rendez vous.

Si vous optez pour la moto, acceptez déjà le principe que vous allez recourir souvent à la moto-taxi (vous allez faire moto taxi ou zemidjan ) pour compléter le paiement de vos charges . J'y reviendrai.

Pour avoir une moto à partir de rien , il y a à ma connaissance trois moyens (s'il en existe d'autres, dites moi).

Le premier, ce sont les sociétés de services de transport type Vacom ou gozem. À partir d'une mise très faible de départ (parfois 30 000f) vous avez une moto neuve et vous devez verser une certaine somme quotidiennement, en prenant des courses. Mais comme c'est des courses que vous prenez volontairement, vous avez le temps de faire vos autres activités entre deux courses, le plus important étant de verser votre cotisation journalière.


Le second. La tontine. Une moto d'occasion de qualité acceptable se vend à 300000 à Lomé . Il faut juste réussir à organiser une tontine de 30 000 par mois, pour 12 personnes (soit 360 000) et ramasser le premier. Les 11 mois restant, vous travaillez avec votre moto pour payer vos tranches de tontine.


Le troisième, la pyramide de sympathie. Pour réunir 300000, personne ne vous les donnera en cash si vous le demandez, mais commencez par faire le tour de tous ceux que vous connaissez, en leur disant que vous voulez acheter une moto à 300000f et que vous avez déjà réuni 275 000f. Vous aurez facilement des dons de 10, 20 à 25000f. C'est la pyramide émotionnelle. On se sent gêné de ne pas vous aider à compléter après un si bel effort. Dès que vous avez atteints les 200 000f, prenez même l'habitude de déposer l'argent cash sur la table, ça accélère la sympathie. Quand vous avez atteint les 250 000f , commencez à faire le tour des moto d'occasion exposées dans la ville. Visez celles qui coûtent entre 300 et 350 000. Ne discutez pas le prix, dites seulement que nous avez 250 000 cash. Et allez y plutôt le soir. Si le vendeur n'a pas fait un bon marché dans la journée, nous aurez même une moto de 350 000 avec votre argent.


Voilà, vous avez donc votre moto et votre téléphone, quel business lancer ? On en parlera dans la troisième partie. Mais en attendant, soyez malin. Le Togo a ceci de particulier que le métier de moto taxi n'est pas réglementé. Tout le monde peut le faire. Le matin, choisissez un axe important et allez à intérieur chercher les travailleurs qui vont prendre le taxi sur la grande route. De 5h à 8h, vous vous faites de 2000 à 3000f de chiffre d'affaire. Ensuite à partir de 16h, c'est l'inverse. Ceux que vous avez déposé aux taxis le matin retournent chez eux. Vous les ramènez jusqu'à 18h. En defalquant l'argent du carburant, il vous reste minimum 30000. 2000 pour les traites, et 1000f pour manger. Sachant que vous avez du temps en rab pour toutes les autres courses de la journée, et que vous pouvez vous consacrer à votre business.

Il ne s'agit pas d'un projet utopique, je l'ai fait quand j'étais étudiant, entre 98 et 99.


Pour finir, je sais que certains me diront, et le minimum pour commencer là, on le trouve où ? J'en parle dans la troisième partie. Mais sérieux, si vous ne pouvez pas avoir un Android vous-même, allez chercher du travail, c'est mieux. Entrepreneuriat là n'est pas fait pour vous.


Donnez moi votre avis sur cette seconde partie. Quels sont les outils auxquels vous pensez pour commencer son entreprise à partir de zéro francs ? Et comment les obtenir ? Vos avis m'intéressent.


Cherchons l'argent vivants, par l'entreprise.

Content created and supplied by: Paullamar (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires