Sign in
Download Opera News App

 

 

Calixte Beyala: "Que chaque Africain demande des comptes à la CPI"

Calixte Beyala très remontée contre la CPI


Alors que tout le monde hurle de joie, Calixte Beyala se dit triste pour 10 années que la CPI a fait perdre à Laurent Gbagbo. Aussi exhorte-t-elle tous les Africain à demander des compte à la juridiction. Que chaque Africain demande des comptes à Bensouda.

 "Que chaque Africain demande des comptes à la CPI. Ces gens nous doivent bien cela outre le fait qu'ils ne punissent pas les vrais criminels qui essaiment l'univers", écrit la Franco-camerounaise. 

Elle rappelle d'abord avoir été la première intellectuelle en Occident à se lever pour défendre Laurent Gbagbo, elle dit pourquoi contrairement à tout le monde elle n'est pas contente. 

"Depuis la libération totale du président Gbagbo, les gens hurlent de joie, dansent et chantent... Et c'est très bien. Mais moi, moi l'amie de Laurent, j'ai le coeur lourd", dit-elle.

"Combien coûte la vie d'un digne fils d'Afrique ? Dix années perdues par un innocent dans les prisons froides de l'Occident, pourquoi ? Quand on entre à 65 ans dans ces prisons loin de sa terre natale, loin de sa famille, loin de ceux qu'on aime, combien coûte ce temps perdu ? Qui va rendre à LG ces années ? Qui va rendre à LG son allant et sa puissance d'antan ? Quelles influences négatives cet enfermement a eu sur sa santé physique et mentale ?" S'interroge Calixte Beyala.

"Voilà mon cher Laurent, pourquoi je n'ai ni ri, ni chanté, ni dansé... Je suis triste, si triste de ce qu'ils t'ont fait, toi l'innocence incarnée.", conclut-elle.

L'écrivaine franco-camerounaise a commencé à prendre fait et cause pour Laurent Gbagbo en 2002 alors que son régime faisait face à une rébellion armée.

Dan Opéli

Content created and supplied by: Dan_Opeli (via Opera News )

Africain CPI Calixte Beyala

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires