Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d’Ivoire/Difficultés financières : l’argent promis par les bailleurs tombe au compte-gouttes

Côte d’Ivoire/Difficultés financières : l’argent promis par les bailleurs tombe au compte-gouttes

La Côte d’Ivoire a besoin d’importantes sommes d’argent et le plus vite. Seulement, les « dons » des institutions financières telles que la banque mondiale, se font avec parcimonie.

En effet, selon une publication de la revue panafricaine Jeune Afrique, ce mardi 20 Juillet 2021,

« Les appuis budgétaires sur lesquels tablaient le gouvernement – des aides de 283,6 milliards de francs CFA (432 millions d’euros), en provenance majoritairement de la Banque mondiale (150 milliards de FCFA) et de l’AFD (39,8 milliards de FCFA), ainsi que des emprunts pour un montant global de 858,1 milliards de FCFA, auprès notamment de la Banque mondiale (305,7 milliards de FCFA), d’Eximbank of China, de la Banque islamique de développement ou encore de la Banque africaine de développement – tombent au compte-gouttes.

Les autorités ivoiriennes attendent pourtant ces promesses d’argent en vue de réaliser certains projets importants.

Cette situation met le pays dans de grande difficultés dans un contexte sociopolitique et sécuritaire national sensible.

Notons que les populations se plaignent de la cherté de la vie. Une marche pacifique est prévue ce mercredi 21 Juillet 2021 en vue de réclamer la baisse des prix de certains produits.

Selon Jeune Afrique, en vue notamment de lever un milliard de dollars, le gouvernement prévoit un eurobond d’ici 02 mois. Il s’agit de la troisième sortie du pays sur les marchés internationaux en moins de 12 mois.

On peut le dire, les ivoiriens doivent serrer la ceinture et « mettre de l’eau dans leur vin » car la situation n’est pas vraiment favorable à certains « amusements ». Mais vont-ils le faire ? Pas sûr. Ce sont les récriminations contre les autorités qui s’élèvent actuellement.

En pareil moment, une question demeure, ou est passé tout l’argent du pays ? qu’est qui empêche de rouler sur fonds propres quand on sait que la Côte d’Ivoire produit de l’or, du diamant (et bien autres produits miniers), d’importantes matières agricoles (café cacao, banane, manioc, riz) et du pétrole.

Vivement que les bonnes décisions soient prises car la situation du pays est un peu décevante.

Content created and supplied by: areli (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires