Sign in
Download Opera News App

 

 

Les vendeuses sur nos routes, celles qui vous feront oublier la vie chère le temps d’un voyage

Les voyages sont des occasions de découverte et les routes ivoiriennes offrent un beau spectacle dû au paysage que l’on rencontre sur notre chemin pendant ces déplacements. Que ce soit dans des véhicules de transport en commun ou dans des voitures personnelles, un fait se répète presque systématiquement durant les arrêts que les voyageurs marquent sur les routes. En effet, pendant les stops dans les corridors l’on est fréquemment assaillis par des vendeuses qui se bousculent pour présenter leurs produits. Le plus souvent, ces femmes vendent des vivres. 

Quand elles se présentent, cela sonne comme une occasion pour certains passagers de faire leurs emplettes. La raison est simple: les prix des produits que ces vendeuses proposent sont très bas par rapport aux prix de la ville. Le plus souvent, sur les routes, il n’est pas rare de voir certains hommes remplir l’arrière de leurs pickups ou des coffres de leurs véhicules d’ignames, de bananes, de manioc, d’oranges, etc., achetés aux abords des routes des villages qu’ils dépassent pendant leurs trajets.

Aujourd’hui, lundi 19 juillet par exemple, pendant que nous effectuons un voyage depuis Korhogo vers la ville de Bondoukou  en passant par Bouaké pour la fête de Tabaski, nous avons sauté sur les occasions qui se sont proposées à nous. Très stupéfaits, nous avons par exemple appris que le kilogramme de la viande de bœuf se vendait à 1.500f à Napié, village situé à environ 20 km de Korhogo. Plus loin sur la route, des paniers entiers de patates étaient vendus à 500f par des femmes. Pareil pour un régime de grosses bananes douces mûres ou non mûres qui nous était proposé à 1.000f. Au niveau d’Agnibelekro, ville de l’est du pays, des plaquettes d’œufs coûtaient entre 1.600f et 2.000f tandis que dans les villes environnantes qui s’y approvisionnent, le prix connaît une hausse. 

Ce qui fait la spécificité de ces vendeuses, c’est le rapport quantité-prix et la qualité est toujours au rendez-vous. Acheter des produits sur la route quand vous en avez la possibilité pourrait s’avérer être une alternative à certains produits très chers sur le marché. Sans oublier que cela aide également les braves femmes qui nourrissent leurs familles avec ce type de commerce. 


Cliquez sur suivre pour ne rien rater…

Content created and supplied by: Negrowski (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires