Sign in
Download Opera News App

 

 

La Côte d’Ivoire accueille le dernier forum continental de la première phase de GMES & Afrique

Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire accueille le second et le dernier forum continental de la première phase de GMES & Afrique du 6 au 10 décembre 2021. Ce forum abidjanais se déroulera autour du thème « L’Observation de la Terre : Favoriser la durabilité environnementale et la croissance socio-économique en Afrique ». Ce thème reflète le mandat global du programme GMES et Afrique, notamment l'utilisation des services et applications d'Observation de la Terre pour favoriser la gestion de l'environnement, des ressources naturelles, et à long terme, pour le développement humain.

Ce forum vise à discuter des réalisations et des enseignements tirés de la première phase de GMES et Afrique, et de la démarche à adopter pour la deuxième phase de GMES et Afrique ; à fournir un moyen pour les différents partenaires, en particulier les universités, les ONG, le secteur public, le secteur privé et les utilisateurs finaux de contribuer à l'utilisation de l'observation de la Terre (Nouvelles technologies et innovantes de l’Observation de la Terre) pour un environnement durable et un développement socio-économique de l'Afrique ; à s'appuyer sur les succès du programme dans le domaine de l'observation de la Terre, recenser les partenariats potentiels et faire participer les parties prenantes pour assurer une appropriation forte et durable, et établir des liens avec les initiatives pertinentes existantes. 

Au programme, il y aura une partie comprenant des présentations inaugurales de haut niveau, des conférences de presse de décideurs politiques d'Afrique et d'Europe, et des rencontres avec des journalistes. Sont également prévues des discussions sur les quatre principaux piliers du programme GMES & Afrique. A savoir, les infrastructures et données, les services d'observation de la Terre, le développement du capital humain et la communication et engagement en matière d'observation de la Terre. Sont annoncés en outre des témoignages sur le parcours lors de la mise en œuvre de GMES & Afrique racontés par les consortiums, une démonstration sur la création d'une réserve de talents par GMES & Afrique en offrant des bourses d'études sur des cas bien spécifiques, des sessions dédiées à la synergie et au partenariat avec la communauté internationale, des sessions techniques avec les Responsables des agences spatiales et des institutions techniques, du secteur privé, des universités, des organisations civiles, etc. sur l'utilité des services d'Observation de la Terre pour le développement socio-économique.

Notons que GMES & Afrique a rempli son mandat panafricain consistant à renforcer les capacités des institutions africaines en leur fournissant les ressources nécessaires pour accéder et exploiter les services d'observation de la Terre, en particulier dans les domaines de l'eau et des ressources naturelles, ainsi que des zones marines et côtières. Cette démarche s'inscrit dans le cadre de l'Agenda 2063 de l'Union Africaine, mais également dans le cadre de la politique et de la stratégie spatiales africaines, qui préconisent la promotion d'économies et de communautés écologiquement durables et résistantes au changement climatique grâce à des modes de production et de consommation durables, à la sécurité de l'eau, à la préparation et à la prévention des catastrophes naturelles et aux énergies renouvelables.

L'initiative GMES & Afrique a fourni des informations aux principales parties prenantes, notamment les décideurs politiques, les scientifiques, les entreprises, les universités et les utilisateurs finaux, par le biais d’institutions regroupées en consortiums qui mettent en œuvre des services d'Observation de la Terre et des projets de gestion des ressources naturelles dans les cinq régions d'Afrique. Le programme a permis de cristalliser les services continentaux d'observation de la Terre, comme le prévoient la politique et la stratégie spatiales africaines, et de mettre à la disposition des institutions africaines des données et des équipements d'observation de la Terre par le biais du service Copernicus de l'Union Européenne.

Des résultats probants ont été obtenus par le programme GMES à travers ses quatre piliers que sont les données et infrastructures, le développement des services, la formation et l'éducation, ainsi que l'information et la sensibilisation. Dans son rôle de promotion de la collaboration et de l'engagement au sein du secteur africain de l'Observation de la Terre, le programme comporte des actions et des étapes indicatives, notamment deux Forums continentaux, qui fournissent des plateformes adaptées aux fournisseurs de services d'Observation de la Terre et aux utilisateurs finaux pour échanger des points de vue et partager des idées. 

Content created and supplied by: La_Pressûre (via Opera News )

Afrique Côte d'Ivoire GMES GMES & Afrique

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires