Sign in
Download Opera News App

 

 

Dr Djelhi Yahot Molière, économiste : "Les Pandora papers sont un vrai faux scandale financier"

L’économiste Molière Djelhi Yahot s’est prononcé sur l’affaire des Pandora papers dans laquelle le Premier ministre Patrick Achi et plusieurs autres personnalités ont été citées. Dans une contribution faite dans le quotidien Le Nouveau Réveil, l’économiste s’est demandé en quoi tirer profit de la rémunération la plus élevée est-il une faute, un crime financier répréhensible ?

Ancien professeur d'Economie à l'Ecole Nationale d'Administration d'Abidjan (ENA) Molière Djelhi Yahot a fait une contribution dans Le Nouveau Réveil. "Le 2 octobre 2021, les médias révèlent ce qu’elles appellent le « scandale financier du siècle » : de très nombreuses personnalités, dont des chefs d’État et Premiers ministres, en exercice ou en activité, auraient dissimulé leurs capitaux ou biens patrimoniaux, dans des paradis fiscaux de la planète" dit-il. 

"Ce seraient donc, selon les investigateurs qui ont révélé les faits, « des évasions fiscales qui porteraient sur des milliers de milliards de dollars, grâce à des sociétés – écrans ». Les investigateurs qui appartiennent à un consortium de presse, disent « avoir travaillé sur 12 millions de documents émanant de 14 cabinets de notaires répartis sur tous les continents, des registres de commerce des États etc », fait-il savoir.

Tout en se questionnant : "Mais, de quoi sont-ils coupables ? D’avoir placé leur argent dans des lieux où il est le plus rentable, parce que l’impôt y est très bas ou nul ? Où le placement de capital est le plus rémunérateur ? S’il est prouvé que le capital placé en des lieux dits « paradis fiscaux » est le fruit du propre travail de son détenteur, en quoi tirer profit de la rémunération la plus élevée est-il une faute, un crime financier répréhensible ? En quoi est-il amoral ? Investir dans un pays étranger parce que le coût (de production et du travail) y est moindre, est-ce un délit ?"

Pour rappel, Pandora papers est une affaire de fuite d'environ 11,9 millions de documents faisant état de fraude et d'évasion fiscale à très large échelle, et la vérification et synthèse qui en ont été faites, à l'automne 2021, par un travail journalistique d'investigation collaboratif par le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ).

Content created and supplied by: Ivoir'Soir.net (via Opera News )

molière pandora papers

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires