Sign in
Download Opera News App

 

 

Après l’affaire "Orange-Wave", Me N’dry Claver formel: « Les monopoles doivent être revus »

(Maître N'dry Claver, avocat de Charles Blé Goudé, dénonce la cherté de l'électricité en Côte d'Ivoire/photo Archives)

Depuis un certain temps, les populations ivoiriennes assistent à une guéguerre commerciale entre Wave et Orange, concernant les frais de transfert et retrait d’argent. Finalement, la compagnie de téléphonie mobile Orange, s’est alignée sur les mêmes tarifs que Wave qui a les plus bas tarifs. Au demeurant, maître N’dry Claver déclare : « Les monopoles doivent être revus ».

Tout comme les populations ivoiriennes, maître Ndry Claver Kouadio a suivi de près, la « bataille » entre les compagnies Orange et Wave et son dénouement.

« Ce que je retiens dans cette concurrence dans le domaine des transferts d'argent à partir des compagnies de téléphonie mobile, c'est que le plus grand bénéficiaire direct, c'est le consommateur », s’est-il réjoui sur sa page.

De l’analyse de cette situation qui s’est résolue au bénéfice des consommateurs, l’avocat se veut formel.

« L'Afrique doit s'ouvrir. Les monopoles doivent être revus. Même en ayant le souci de la préservation de certains secteurs stratégiques. Surtout quand il y a une concession », a-t-il préconisé, car dira-il à titre d’exemple, « Les frais de transfert d'argent ont été revus après l'entrée de Wave sur le marché ivoirien ».

Ainsi, au-delà de ces activités, cet avocat de Charles Blé Goudé plaide pour que la libéralisation gagne le domaine de la commercialisation de l'énergie électrique en Côte d’Ivoire, et que le libre jeu de la libéralisation soit laissé à l'activité de la production et de la commercialisation du ciment.

« En réalité, l'électricité coûte chère en Côte d’Ivoire. La concurrence pourrait aider, a-t-il soutenu.

Y.K

  

Content created and supplied by: Y.KOBO (via Opera News )

charles blé goudé dry claver formel

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires