Sign in
Download Opera News App

 

 

Ouattara est-t-il en train de rater sa politique sociale?Ces chiffres qui révèlent le malaise

10 ans après son accession au pouvoir, et 6 mois après sa réélection pour un 3ème mandat, Alassane Ouattara est confronté à un constat impitoyable. Son combat contre la vie chère est d'un échec. Les réalités dans les ménages parlent d’elles-mêmes.

Les prix des produits de grande consommation ont flambé ces derniers mois, avec pour conséquence immédiate la détérioration du niveau de vie des populations.

Les données publiées ce 18 Mai par le Dr Ange Ponou sur sikafinance.com, révèlent les proportions inquiétantes du niveau d’inflation en Côte d’ivoire. Selon l’auteur de l’article , l'inflation se chiffrait à ‘’ +3,9% en avril 2021, en glissement annuel, après la hausse de +3,3% du mois précédent, d'après les chiffres officiels de l'Institut national de la statistique’’.

Concernant spécifiquement les denrées alimentaires, le document révèle : ‘’ Dans le détail, les prix des produits alimentaires ont connu un accroissement de +5,3% en avril après une progression de +5,2% le mois précédent, tirés essentiellement par la flambée des prix de la viande (+8,9%), du poisson (+15,2%) et des tubercules et plantains (+16,1%). Cette évolution du coût des denrées alimentaires a toutefois été atténué par la baisse des prix des légumes frais (-9%) et des fruits (-4,5%).’’

Dans le domaine des services, plus précisément s’agissant de la consommation du gaz, dans les transports, etc, le Dr Ange Ponou précise qu’ : ‘’ Alors qu'ils avaient enregistré une légère augmentation le mois précédent, les prix des "logements, eau, gaz, électricité et autres combustibles" ont bondi de +4,1% en avril, en lien notamment avec la surenchère sur le coût des loyers effectifs (+6,1%). Les prix des services de transport, de santé et de communication ont suivi la même tendance avec des hausses respectives de +4,7% ; +4,3% et +4,2% sur la période sous revue. C'est le même constat pour les services d'hôtellerie et de restauration dont les augmentations de prix sont passées de +3,1% en mars 2021 à +3,3% en avril’’.

Des chiffres qui en disent long sur le drame social qu'endurent les Ivoiriens dont la condition financière se dégrade avec l’inflation galopante des produits et services de grande consommation.

Pour le gouvernement Ouattara qui avait fait de la lutte contre la vie chère, son cheval de bataille, la situation actuelle sur le plan social s’apparente un véritable échec.

Raoul Mobio 

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

alassane ouattara

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires