Sign in
Download Opera News App

 

 

Etablissements privés : ces critères pourraient être pris en compte dans l'évaluation à venir

Mariatou Koné a annoncé l'évaluation prochaine des établissements scolaires privés de Côte d'Ivoire. Une belle initiative. Mais les critères sur lesquels va porter l'évaluation n'ont pas été dévoilés. En tant qu'ivoirien, usager et aussi acteur du système éducatif, nous faisons une conjecture sur les critères qui pourraient entrer en ligne de compte dans cette évaluation prochaine.

1- les résultats scolaires.

Ces résultats peuvent être pris en compte à deux niveaux : le taux de d'admission, de redoublement et d'exclusion pour les classes intermédiaires et le taux d'admission aux différents examens.

2- la qualité des enseignants et encadreurs

Ici il sera question de voir si les enseignants et encadreurs sont dans les normes. Est-ce-qu'ils ont les documents requis, en l'occurrence l'autorisation d'enseigner ou de diriger ou d'exercer la fonction d'éducateur.

3- les normes sociales

Les agents sont-ils déclarés à la CNPS? les cotisations sont-elles réellement payées ?

4- les conditions d'hygiène et de sécurité

Dans un contexte de Covid-19, les mesures barrières doivent être disponibles et en nombre suffisant pour les élèves. La propreté générale de l'établissement sera certainement prise en compte.

5- les documents pédagogiques

Les documents pédagogiques doivent être disponibles et remplis selon les normes. Cahiers d'appel, cahiers de texte, cahier de notes... doivent être à jour en termes de remplissage

6- les salaires des agents

En Côte d'Ivoire, le SMIG depuis l'avènement du président Alassane Ouattara est de 60000 FCFA, ce SMIG est-il respecté ? Quand bien même au privé le salaire de discute, il doit être au minimum de 60000 FCFA.

Ce n'est qu'une conjecture. Nous attendons les documents officiels.

Content created and supplied by: yakouser (via Opera News )

covid-19 côte d'ivoire etablissements privés mariatou koné

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires