Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'Ivoire / Serge Parfait Dioman (Expert dans le domaine du pétrole) : "ce que le pays y gagne, de nouveaux emplois"

Serge Parfait Dioman est un expert en industries Pétrolières et Energies. Il explique les compétences qui sont les siennes et parle des potentialités pétrolières de la Côte d'Ivoire et les avantages de la découverte du nouveau gisement "Baleine".

Serge Parfait Dioman

A quoi se résument les compétences d'un expert en industries pétrolières et énergies ?

Tout expert, doit à la base avoir une connaissance profonde dans son domaine et le maîtriser autant en savoir, en savoir-faire qu'en savoir-faire-faire pour être à même de les traduire en solutions idoines conformément aux règles de l'art obéissant aux lois, normes, spécifications et autres directives nationales et internationales en vigueur.

L'Expert en Industries Pétrolières et Énergies est spécifiquement réputé justifier de compétences pluridisciplinaires en chimie et en sciences pétrolières en amont et en aval, autant en mer que sur terre. 

Ses compétences s'étendent en sus aux domaines de la production, du transport et de la distribution des énergies électriques conventionnelles et énergies renouvelables où il est également un ingénieur.

Les procédés et risques chimiques industriels, la mécanique des fluides, la thermodynamique, les machines tournantes, les sciences des matériaux et piping, l'informatique industrielle, l'automatisme, les systèmes numériques de contrôle-commande, la sécurité et la lutte incendie, etc. sont entre autres des compétences requises.

L'Expert International pour sa part est celui-là qui jouit en plus d'une expérience trans-continentale avérée en Afrique, Europe, Asie, Amérique, etc. où il est régulièrement sollicité, d'où sa compétence relationnelle qui compte pour beaucoup.

Peut-on dire que la Côte-d'Ivoire est un pays producteur de pétrole?

Oui on peut même l'affirmer sans l'ombre d'un doute. Un pays est en effet ainsi dénommé quand il dispose de gisements en état de production.

Sur la cinquantaine de blocs que compte la Côte d'Ivoire, 4 sont déjà en production.

Il s'agit des 2 gisements "Baobab" et "Espoir" de l’opérateur CNR, du gisement "Lion et Panthère" de PETROCI et du pool gisement FOXTROT.

Le gisement récemment decouvert par l'italien ENI et l'ivoirien PETROCI porte le nom évocateur de "Baleine". C'est un gisement du gabarit des gisements dits majeurs.

Ce gisement est numéroté CI-101. C'est quoi pour le citoyen lambda cette notion de bloc?

Que ce soit en mer ou sur terre, le pays hôte segmente son bassin sédimentaire, où l'on peut potentiellement trouver du pétrole et du gaz, en divers lots qu'on appelle des blocs.

Chacun d'eux a une superficie bien définie, des limites bien matérialisées et porte un code d'identité unique comme le CI-101 qui abrite le gisement Baleine. 

Le pays hôte attribue un ou plusieurs blocs à un explorateur ou un consortium d'explorateurs dûment autorisés à y exécuter des activités pétrolières d'Exploration et de Production (EP) selon les termes du CPP qui est le Contrat de Partage de Production. Mais, l'Etat reste toujours propriétaire de tous ses blocs 

En cas de conclusion infructueuse, l'explorateur restitue le bloc au pays hôte qui pourra le reproposer à un autre ultérieurement.

Que représente cette découverte pour la Côte-d'Ivoire? Quel impact sur l'économie et sur les populations?

Cette découverte est de classe majeure et propulsera la Côte d'Ivoire au rang des producteurs majeurs de pétrole et gaz naturel sur l'échiquier africain.

C'est un repositionnement géo-stratégique qui est inéluctablement favorable à la Côte d'Ivoire eu égard à ses ambitions non usurpées d'être le hub énergétique sous-régional.

Cette découverte marque une hausse de son patrimoine énergétique qui assurera une quiétude certaine à ses centrales à gaz et ses raffineries pétrolières en terme d'approvisionnement de proximité.

La rente pétrolière pourra servir à l'implémentation des énergies renouvelables et dans tous les cas, il s'agit d'un immense apport fiscal, économique et financier dont les populations pourront bénéficier.

Par ailleurs, des métiers nouveaux verront le jour car du personnel local est chaque fois mobilisé en priorité pour intervenir sur les sites pétroliers en exploitation à divers postes d'emploi. Les centres de formation en la matière devront donc s'activer dans ce sens.Somme toute, la Côte d'Ivoire est gagnante.

Interview réalisée par Dan Opéli

Content created and supplied by: Dan_Opeli (via Opera News )

côte d'ivoire serge parfait serge patfait dioman

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires