Sign in
Download Opera News App

 

 

L'Europe ne veut plus du gaz russe et se tourne vers une Afrique qui aura du mal à la satisfaire.

Depuis le début de la guerre en Ukraine le 24 février dernier, les relations entre Moscou et les pays occidentaux se sont fortement dégradées. Ainsi, Washington et ses alliés ont imposé à la Russie une série de sanctions notamment diplomatiques et économiques. Moscou, à son tour et en réponse aux occidentaux, décide de fermer les robinets de son gaz aux pays européens. Ce qui n'a pas manqué de provoquer la colère des dirigeants européens qui auraient plus ou moins convenu de se passer du gaz en provenance de la Russie. Toutefois, une question demeure : comment satisfaire désormais l'appétit européen pour le gaz ? En réponse à cette question essentielle, l'Europe aurait jeté son dévolu sur Washington et l'Afrique. Les États-Unis d'Amérique aurait promis d'augmenter leurs exportations de gaz vers l'Europe. Quant à l'Afrique, la volonté y est, mais les problèmes étouffent cette dernière. La question essentielle qui se pose alors est de savoir si le continent africain peut satisfaire l'appétit de l'Europe pour le gaz. Il est certain que les pays africains disposent d'énormes réserves d'hydrocarbures, mais ils font face pour la grande majorité à d'énormes difficultés.

A en croire Business AM ce lundi 16 mai 2022, en dehors de l'Algérie, 10 ème exportateur mondial de gaz, les autres pays africains, même le Nigeria, éprouvent d'énormes difficultés en matière de production de gaz. En effet, il exite un manque d'infrastructures gazières en Afrique surtout dans la partie subsaharienne du continent. A cela s'ajoute, le gaspillage et la corruption qui minent le secteur des hydrocarbures. Et comme si cela ne suffisait pas, le régime fiscal n'est pas compétitif et les investisseurs gaziers sont faibles.

Si l'Afrique ne règle pas ces problèmes, elle aura du mal à satisfaire l'Europe. Par conséquent, elle pourrait rater une énième occasion d'accélérer son développement comme le Qatar.

Content created and supplied by: NemoNote (via Opera News )

moscou russie ukraine washington

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires