Sign in
Download Opera News App

 

 

Augmentation du tarif aux heures de pointe: chauffeurs de gbaka pourquoi vous faites ça?

Il y a un phénomène qui perdure depuis des années dans le milieu du transport auquel tout le monde ou presque a été confronté au moins une fois dans sa vie ici à Abidjan. La population en parle et grogne tout le temps, mais la situation reste inchangée. Il s'agit de l'augmentation abusive du prix du transport aux heures de pointe et lorsqu'il y a des embouteillages.

En effet, quand vous prenez une zone comme Yopougon avec les différents gbakas qui desservent la plupart des lignes de la commune, li suffit juste de se retrouver à 18 heures à une gare de chargement pour être confronté à ce phénomène. Pour illustration, quand vous arrivez au carrefour "sable", les minicars en provenance d'Adjamé et en partance pour le quartier de Gesco vous demanderont de payer obligatoirement la somme de 200frs pour aller dans ledit quartier alors que le trajet coûte normalement 100frs. Ils agissent ainsi parce qu'ils ont à l'idée de prendre d'abord les passagers qui vont à Siporex à 100frs et arrivés dans ce lieu ils feront Siporex-Gesco à 100frs. C'est le même constat avec ces mêmes minicars lorsque vous êtes au carrefour CHU et que vous décidez d'aller au "sable" après 18h. Ils réclameront 200frs pour un tarif qui doit revenir à 100frs créant ainsi d'énormes désagréments aux clients qui ont des sous très "calculés" pour arriver à destination sans oublier également les risques de blessures à cause des nombreuses bousculades dues au changement d'itinéraire et de tarif au dernier moment.

On observe aussi cette triste situation sur l'axe Bingerville-Adjamé où le tarif normal est de 300frs, mais une fois qu'il y a un grand nombre de personnes qui attendent au lieu de chargement, ils changent totalement de stratégie. Les matins, Ils font dès lors Bingerville-Feu de Faya 200frs, ensuite Feu de Faya au carrefour de la Palmeraie 200frs et enfin carrefour Palmeraie à Adjamé 200frs. Faites le calcul et vous vous retrouverez à 600frs, c'est-à-dire le double du tarif normal. Idem pour l'axe Carrefour de la vie-Bingerville à la descente et aux heures de pointe. Pour un tarif de 300frs, ils font Carrefour de la vie-Carrefour de la Palmeraie à 300frs et Carrefour de la Palmeraie-Bingerville à 300frs et là encore on se retrouve à un montant de 600frs. Comment peut-on être aussi sans vergogne vis-à-vis d'une frange de la population déjà éprouvée par des difficultés de toutes sortes en augmentant à son gré le prix du transport juste parce que les clients sont nombreux? N'est-ce pas de la cupidité doublée de méchanceté ça?

En tout état de cause, il faut que nos dirigeants, à commencer par le ministre des transports, agissent en cherchant à sensibiliser de prime abord ces chauffeurs véreux et si cela persiste sévir en les arrêtant pour qu'ils répondent de leurs actes devant la loi en ce sens que le marché du transport n'est pas une jungle où chacun peut se permettre d'agir comme bon lui semble.

Yves-Martial

Content created and supplied by: Yves_Martial (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires