Sign in
Download Opera News App

 

 

CI/Opération ville propre lancée depuis 2011: voici le dur quotidien des braves femmes balayeuses

Klaxons de véhicules, gaz d'échappement des nombreuses voitures en circulation, propos à la limite du respect de certains automobilistes et passants, sans oublier les risques de se faire renverser par d'imprudents conducteurs d'engins, sont des situations qui alimentent le quotidien des valeureuses femmes commises aux travaux de proprété des villes ivoiriennes, plus particulièrement la ville d'Abidjan depuis l'arrivée au pouvoir d'Alassane Ouattara en 2011.

En sillonnant quelques communes du district d'Abidjan, c'est le constat fait sous un soleil de plomb, il y a quelques jours. Quant au traitement salarial, une balayeuse, sous le couvert de l'anonymat, a déploré le paiement souvent tardif de leur salaire qui, à peine arrive à couvrir leurs besoins ; une revalorisation de leur traitement sera comme une bouffée d'oxygène, a-t-elle ajouté.

Rappelons que c'est en 2011, au lendemain de plusieurs mois de crise postélectorale que le régime Ouattara a institué l'opération ville propre afin de redonner fière allure aux différentes villes du pays, avec un accent particulier sur la ville d'Abidjan. Après dix d'activité, même s'il y a encore du chemin pour atteindre un niveau de propreté irréprochable, l'on constate un cadre de vie amélioré grâce aux balayeuses et aux entreprises en charge de la collecte des ordures ménagères.


As. B

Content created and supplied by: Assibena (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires