Sign in
Download Opera News App

 

 

Passage du franc CFA à l’éco : l'économiste togolais Nubukpo donne trois éléments pour y parvenir

Depuis la création de la CEDEAO et 1975, un des objectifs était de parvenir à la création d'une monnaie unique, source d'intégration sous-régionale.

Cet objectif est toujours d'actualité mais à la mise en œuvre, il y a beaucoup de tergiversations et en vérité, le "train est poussif". De report en report, le passage du CFA à l'éco la monnaie commune tarde à se concrétiser. Les chefs d'États, les experts... essaient tant bien que mal d'apporter leur contribution pour la concrétisation de ce projet cher aux fondateurs de la CEDEAO.

C'est dans ce cadre de Jeune Afrique a donné la parole à l'économiste togolais Kako Nubukpo qui a énuméré trois éléments importants pour passer du franc CFA à l'éco.

Selon lui:

"Primo : la transformation structurelle des économies africaines. Quand vous avez une population qui double tous les 25 ans, la création d’emplois est primordiale.

Secondo : la création de l’eco doit reposer sur le principe de la solidarité impliquant la mise en commun des réserves de change et le recours à un fédéralisme budgétaire.

Tertio : pour mettre tout cela en musique, il faut s’appuyer sur une monnaie commune et non une monnaie unique".

Toujours selon l'expert, on se rend compte qu’il subsiste énormément de divergences entre les économies ouest-africaines qui rendent irréaliste la mise en place à court terme d’une monnaie unique.

Dans la suite de l'interview, il a cité l'exemple de l'Union Européenne qui est parvenu à sa monnaie unique, l'Euro.

Content created and supplied by: yakouser (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires