Sign in
Download Opera News App

 

 

Les producteurs d'Hévéa et de palmier de Gagnoa se donnent rendez-vous en 2022

Les producteurs d'hévéa et du palmier à huile, estimés à 200 milles personnes se retrouveront dans la cité du fromager dans le courant du mois de Mars 2022 . Ils viennent là pour participer à la première édition du salon Ivoirien du palmier et du caoutchouc Africain (Sipca 2020) initié par Paulin Koré Mahi, lui même acteur de la filière. « Nous voulons montrer que la ville de Gagnoa peut devenir la boucle de l'hévéa et du palmier», a déclaré ce vendredi 03 juillet 2021 , l'initiateur du salon au cours d'une conférence de presse.

Ce salon sera l'occasion pour le monde paysan de passer au peigne fin tous les problèmes qui assaillent leurs secteurs d'activité. Afin de proposer des solutions au gouvernement, en vue d'une amélioration des conditions de vie et de travail des producteurs du binôme hévéa palmier à huile. Au delà de cet objectif, le Sipca voudrait promouvoir les opportunités dans la culture de L'hévéa et du palmier. Ainsi que la réduction du taux de chômage par l'entrepreneuriat agricole.

« En Côte d'Ivoire, 70% de la population est jeune. Mais un grand nombre de ces jeunes sont au chômage. Les seules cultures qui puissent permettre à ces jeunes de vivre décemment, ce sont l'hévéa et le palmier à huile. Il existe des techniques pour créer facilement ces plantations, sans grands moyens», a révélé le président de l'ONG dénommée "SOS jeunesse". Il invite ses camarades jeunes qui sont au chômage, à s'intéresser au binôme hévéa palmier pour espérer avoir un lendemain meilleur. Car, dira t il, ce sont des milliards qui circulent dans la filière hévéa et palmier à huile. « Si vous avez 2 tonnes à raison de 250 francs le kilogramme, vous empochez 500 milles francs dans le mois.

Vous êtes même mieux payés que certains fonctionnaires. C'est une opportunité que les jeunes doivent saisir pour leur autonomisation», conseille Paulin. Il fait remarquer que contrairement aux autres cultures, L'hévéa et le palmier sont moins contraignants. Et les récoltes se font, mensuellement pour l'hévéa tandis que le palmier se récolte par quinzaine.

Pour une durée de vie respective de 60 et 25 ans pour le palmier. L'avantage à pratiquer ces deux cultures s'explique par le fait que la pluviométrie est abondante dans les zones de production. «Ces cultures peuvent resocialiser les jeunes en quête d'emploi, en absorbant le taux de chômage», a incité Paulin, les jeunes à retourner à la terre.

C'est un secteur promoteur affirme t-il tout en s'appuyant sur l'exemple de certains acteurs politiques, tel que le premier président Ivoirien, Félix Houphouet Boigny qui avait de grandes plantations agricoles. « Les hommes politiques sont en arrière plan de gros producteurs d'hévéa et de palmier», a mentionné Paulin. Des expositions ventes, visites de stands, ateliers de formation, panels de haut niveau, figurent au programme du Sipca 2022.

Z.D/ eddydy

Content created and supplied by: Eddydy (via Opera News )

gagnoa

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires