Sign in
Download Opera News App

 

 

Prélèvements injustifiés des comptes clients : la pression s'accentue sur Orange, MTN et Moov

De plus en plus, les clients des différentes sociétés de telephie mobile en Côte d'Ivoire, crient leur ras-le-bol face à des prélèvements de leur compte jugés injustifiés. Au nombre de ceux qui manifestent leur désenchantement, l'on a le député et maire de Tiassalé, Assalé Tiemoko Antoine, qui est aussi d'ailleurs patron de presse. Ce dernier a récemment déclaré que son compte principal a arbitrairement été prélevé pour, dit-on, un service auquel il ne reconnaît avoir souscrit.

Aussi, il est apparu à la Une du journal "L'Eléphant déchaîné'' de ce mardi 12 octobre 2021, un titre qui clashe les opérateurs de téléphonie mobile en Côte d'Ivoire : ''Vol des sociétés de téléphonie mobile : des ivoiriens, indignés, témoignent '', pouvait-on lire à la première page de ce journal.

Il faut noter que les sociétés de téléphonie mobile disposent de plusieurs services dont la plupart est soumise à souscription. Si à l'activation d'un service donné, l'on n'est pas facturé, il faut savoir qu'au renouvellement, il y aura un débit du compte principal à la hauteur de la valeur du service offert. Toutefois, il est déplorable de constater souvent que les analphabètes dans les campagnes qui ne savent pas souscrire ou activer un service, sont prélevés.

En dehors de ces prélèvements, il y a ces minutes de communication acquises après souscription qui sont systématiquement prises par l'opérateur, lorsque la période de validité de cet avantage expire. L'on estime qu'une fois le client souscrit à un service, l'avantage reçu n'appartient plus à l'opérateur. Au lieu de retirer ces avantages, pourquoi ne pas le rendre inactif après la période de validité comme cela se fait avec le compte principal ?


As. B

Content created and supplied by: Assibena (via Opera News )

Côte d'Ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires