Sign in
Download Opera News App

 

 

Sécurité alimentaire : la Banque mondiale débloque 342 milliards de Francs pour des pays africains

La Banque mondiale vent sécuriser la disponibilité alimentaire (Alamy stock photo)

La Banque mondiale lance un programme en plusieurs phases pour soutenir le système de sécurité alimentaire en Afrique de l’ouest. Ce programme a été mis en place pour bénéficier à 4 millions de personnes dans cette partie du continent. Il est financé par l’Association internationale de développement (Ida) à hauteur de 570 millions de dollars, soit 342 milliards de francs Cfa (1 dollar pour 600 francs Cfa).

La première phase est adressée à 4 pays (le Burkina Faso, le Mali, le Niger et le Togo) et trois organisations régionales (la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (Cedeao), le Comité permanent inter- États de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (Cilss) et le Conseil ouest et centre africain pour la recherche et le développement agricole). Cette bénéficie d’un financement de 330 millions de dollars (198 milliards de francs Cfa).

Il ne sera certes pas question de débloquer ces énormes sommes et de les soumettre à la fantaisie des bénéficiaires. Il s’agira plutôt de mettre en place des programmes qui tiennent compte des conditions climatiques et pluviométriques de ces régions en vue d’optimiser les rendements agricoles. Il sera également question de renforcer le commerce intrarégional des denrées alimentaires et d’aider ces pays à faire face aux divers risques.

Selon la Banque mondiale, au cours de cette année 2021, 27 millions d’Africains, soit un peu plus que la population ivoirienne, ont eu besoin d’une assistance alimentaire. En raison notamment, d’une combinaison de facteurs, comme la sécheresse, la pauvreté, l’envolée des prix des produits de première nécessité, comme ce qui se vit actuellement en Côte d’Ivoire.

Théodore Sinzé

 

 

 

Content created and supplied by: ThéodoreKoffiSinzé (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires