Sign in
Download Opera News App

 

 

Supermarchés ivoiriens : la question des emballages qui fâche

Vdi2805211635

En Mars 2017, le gouvernement ivoirien avait entamé la phase répressive contre la production, la commercialisation, la détention et l’utilisation des sachets plastiques. Mais ces emballages étant les plus utilisés dans les commerces, de la vendeuse de beignets dans les rues aux grandes surfaces en passant par le mauritanien du quartier, et les pharmacies, les sacs biodégradables avaient été proposés en guise de substitution. Beaucoup de commerces avaient alors évoqué des coûts supplémentaires liés à l'acquisition de ces emballages bio et contre toute attente de sont mis à les vendre aux clients quelque soit le montant de leurs achats.

Quatre années plus tard, la quasi totalité des commerces a abandonné cette pratique à l'exception des supermarchés et autres grandes surfaces qui s'entêtent toujours à vendre leurs emballages aux clients. "Quand vous faites vos achats dans les supermarchés, la caissière vous reçoit avec un beau sourire. Elle vous fait la facture et une fois l'argent encaissé, elle pousse vos articles vers vous puis se détourne automatiquement de vous sans un mot, comme pour vous dire débrouillez-vous maintenant. Et quand vous réclamez un emballage elle vous lance avec un intérêt subit c'est 50f, 100f 200f et 500f" déplore la plupart des personnes avec qui nous avons échangé sur le sujet.

Cette attitude dans les supermarchés est frustrante. Pourquoi sont-ils les seuls à toujours vendre les emballages aux clients alors que les pharmacies, les boulangeries-pâtisseries, les boutiques de quartier, les librairies, les restaurants, les fast-foods et autres emballent gratuitement ? À s'en tenir à ces supermarchés, la vendeuse d'alloco ou d'attieke du quartier ou encore de piment au marché est aussi fondée à pousser votre commande non emballée devant vous. Quit à vous de l'emporter dans votre main si vous n'avez pas prévu votre propre emballage. Il faut mettre fin à cette autre forme d'arnaque que pratiquent les supermarchés dans la mesure où ils sont les seuls à agir ainsi.

Rappelons que c'est par le décret 2013-327 du 22 mai 2013 que le gouvernement ivoirien a interdit la production, la commercialisation, la détention et l’utilisation des sachets plastiques dans un souci de santé et de salubrité publique. Mais après plusieurs plaidoyers des industriels en faveur de reports ce n'est qu'en 2014 que ce décret entre réellement dans sa phase d'application.

SRANKPAWA BOUAKE Vdi2805211635

Photos: Internet

Abonne toi "+ Suivre", Partage, Commente et mets un like

Content created and supplied by: SRANKPA (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires