Sign in
Download Opera News App

 

 

La Côte d'Ivoire va faire un important investissement pour réduire sa dépendance en protéines animales

La Côte d'Ivoire a adopté des mesures visant à réduire sa dépendance en protéines animales.

Cette décision a été prise lors du conseil des ministres tenu le mercredi 19 janvier 2022 au palais présidentiel de la république de Côte d'Ivoire.

L'objectif pour le pays est de combler 70% des besoins des populations à l'orée 2025. Pour y arriver, le gouvernement ivoirien a prévu investir environ 825 milliards de FCFA dans le secteur halieutique.

<< Il s'agit ici donc globalement, de lever, avec les différents programmes, les contraintes majeures du secteur des ressources animales et halieutiques en vue d'atteindre un taux de couverture d'environ 70% des besoins de consommation des populations à l'orée 2025. Pour ce qui est du programme stratégique de transformation de l'aquaculture (PSTA-CI), il vise à faire du secteur aquacole un instrument majeur de croissance économique, de lutte contre la pauvreté, de sécurité alimentaire et de création d'emplois. A cet effet, ce programme prévoit la création de zones de développement de production animale et halieutique regroupant sur un même site tous les maillons de l'activité aquacole. Un projet pilote portant sur la création de fermes pilotes sur le lac de Koubi, le lac de Loka et à Grand-Lahou sera lancé dès le premier trimestre 2022. La mise en œuvre de ce programme, le PSTA-CI, permettra à notre pays de produire environ 500.000 tonnes de poissons à l'horizon 2030 avec une chaîne de valeurs estimée à environ 825 milliards de FCFA >>, a indiqué Amadou Coulibaly, porte-parole du gouvernement ivoirien.

Ainsi, la Côte d'Ivoire compte s'autosuffire en protéines animales à travers cette politique nationale de développement de l'élevage, la pêche et l'aquaculture.

Content created and supplied by: Lavieenabondance (via Opera News )

côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires