Sign in
Download Opera News App

 

 

Révélation : "Un DG d’entreprise publique a payé 2 immeubles cash à 1.7 milliard FCFA à Angré"

Deux immeubles dont le prix s’élève à 1.7 milliard FCFA ont été achetés cash, en argent liquide, par le directeur général d’une entreprise publique en Côte d’Ivoire. La révélation est du journal d’investigation Ivoir’Hebdo, dans son édition de ce mardi 6 juillet 2021.

C’est une enquête époustouflante que le journal dont le slogan est « Les faits ne choisissent pas leurs camps », a livré à ses lecteurs ce jour. Sur cinq pages, le journal a livré des détails sur ce qu’il qualifie d’opération mains propres initiée par le président de la République Alassane Ouattara.

L’un de ses détails est celui sur une acquisition, pour le moins choquante, en tout cas, pour le citoyen lambda qui vit avec moins de deux dollars par jour, impliquant un directeur général, dans l’affaire de l’audit de certaines entreprises publiques.

« Comment expliquer qu’un directeur général payé à 4.5 millions FCFA par mois, puisse acquérir deux immeubles à 1.7 milliard FCFA payés en argent liquide, dans une nouvelle cité à Cocody-Angré 8è tranche ? Où ce DG a-t-il trouvé cet argent pour s’offrir ces biens ? Même s’il n’a pas puisé directement dans les caisses de son entreprise, il a forcément eu cet argent, dans un circuit parallèle, à partir de l’entreprise qu’il gère. Il y a nécessairement blanchiment de capitaux », a affirmé Ivoir’Hebdo. 

Qui précise que « nombre d’entre les directeurs généraux sous audit, sont soupçonnés de blanchiment d’argent ou d’enrichissement illicites et tombent sous le coup des deux lois ». A savoir l’ordonnance numéro 2013- 660 du 2013, relative à la lutte contre la corruption et les infractions assimilées et ratifiée par la loi 2013-875 du 23 décembre 2013 ; puis la loi numéro 2016-992 du 14 Novembre 2016 relative au blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

Depuis quelques jours, plusieurs chefs d’entreprises publiques sont sou audit, après des enquêtes préliminaires. Le 25 juin, quatre directeurs généraux ont été suspendus par la Primature « à titre conservatoire ». « Les structures et responsables concernés sont la Nouvelle pharmacie de la santé publique (NPSP) le directeur général, Monsieur Yapi Ange Désiré. Le directeur des affaires administratives et financières, Monsieur Cissé Idrissa et le directeur de la logistique, Monsieur Coulibaly Tielivigue Gbon », avait annoncé un communiqué publié dans la presse. 

« L’Agence de gestion et de développement des infrastructures industrielles (AGEDI), le directeur général, Monsieur Ouattara Youssouf. L’Autorité de régulation des télécommunications/TIC de Côte d’Ivoire (ARTCI), le Directeur Général, Monsieur Bilé Diéméleou. L’Agence de gestion foncière (AGEF), le directeur général, Monsieur Coulibaly Lamine », complétaient ce tableau.

Content created and supplied by: Ivoir'Soir.net (via Opera News )

cash à

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires