Sign in
Download Opera News App

 

 

Gagnoa : Le ministre Amédé Kouakou annonce une bonne nouvelle aux usagers de la route N'douci-Gagnoa

La route N'douci-Gagnoa a été rénovée entre 2018 et 2020 par la société PFO Africa. Du bitume flambant neuf avait remplacé les crevasses de l'ancienne route dégradée. Toutefois, les usagers ont l'estomac noué avant d'emprunter cet axe et pour cause : des dizaines de dos d'âne installés tout au long du parcours rendent presqu'interminable le trajet. Un ministre annonce des solutions.


Il faut désormais 5 heures de temps pour parcourir les 274 km qui séparent Abidjan et Gagnoa. Juste après la ville de Tiassalé, une légion de dos d'âne est installée sur le long du parcours. Il faut en compter 74 au minimum. Un véritable calvaire pour les véhicules de tout gabarit.

Le but premier de ces ralentisseurs est de réduire les accidents de la route en forçant les véhicules à ralentir sur cette route nationale.

Ces dos d'âne qui se multiplient tout au long de l'axe sont souvent trop hauts, trop raides ou mal signalés. 

Ils entraînent donc des dégâts irréversibles sur la mécanique des véhicules. Les amortisseurs, les jantes, les carters d'huiles, les cadrans, les pare-chocs et les roues trinquent. 

Et pourtant le rôle d'un dos d'âne est de ralentir et non de détruire un véhicule. Comme le constate un usager.

En plus, les voyages deviennent plus longs. En car, en plus d'être parfois inconfortablement assis, les passagers doivent sautiller sur leurs sièges pendant de longues heures.

Dans les ambulances, lors des évacuations de cas graves, les malades vivent un calvaire continue jusqu'à l'autoroute du nord.

Le Ministre des infrastructures économiques a bien compris l'appel au secours des usagers de cet axe et promet réduire de moitié les dos d'âne sur cette route nationale. Il l'a annoncé ce jeudi 14 octobre 2021, lors de l'installation du nouveau gouverneur de la région du Goh-Djiboua.

La moitié des dos d'âne de la route entre N'douci et Gagnoa seront détruits. Une bonne nouvelle qui soulage les populations locales et les usagers réguliers de cet axe.

Des panneaux de limitation de vitesse doivent être mis en place pour inciter les conducteurs à roule moins vite sur cet axe. Avec la destruction programmée des dos d'âne, les voyages seront moins pénibles pour les usagers, une bonne nouvelle.

JMD

Content created and supplied by: JMDinfos (via Opera News )

amédé kouakou gagnoa

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires