Sign in
Download Opera News App

 

 

Crise au FDFP : Joël N'Guessan dit sa part de vérité


Plusieurs articles de presse et informations relayées par les réseaux sociaux depuis peu clouent au pilori Joël N'Guessan, le président du Comité de Gestion du Fonds de Développement de la Formation professionnelle (FDFP). Ces articles avancent que la décision qu'il a prise de suspendre à titre conservatoire Ange Léonid Barry-Battesti, à l'issue du conclave du Comité de Gestion, vendredi dernier, est nulle et de nul effet, parce que n'ayant pas respecté la procédure en pareilles circonstances. Face à cette donne, "l'accusé", dans un communiqué de presse en date du samedi 21 août 2021, a tenu à dire sa part de vérité sur les derniers développements de la crise au Fonds.

D'entrée, Joël Kouadio N'Guessan fait savoir : "Depuis quelques semaines, le Fonds de Développement de la Formation professionnelle dont j’assure la Présidence suite au décret n°2019-44 du 09 janvier 2019 portant nomination du Président du Comité de Gestion du Fonds de Développement de la Formation professionnelle fait l’objet de plusieurs informations dans les médias et les réseaux sociaux. Je tiens, à travers ce communiqué de presse, à informer l’opinion nationale, surtout les médias et organes de presse, sur la réalité du dossier FDFP". Et de relater les faits. Pour lui, "suite à des allégations de détournements relayées par les médias et les réseaux sociaux, la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance (HABG) a instruit l’Inspection générale d’Etat (IGE) en vue de diligenter une mission d’audit et d’investigations. Le rapport d’audit qui m’a été transmis démontre qu’il y a eu effectivement des actes de mal gouvernance et des dysfonctionnements graves dans la gestion administrative, financière et comptable. A la suite de ce rapport, une réunion extraordinaire du Comité de Gestion s’est tenue le mardi 17 août 2021. L’objet de cette réunion portait essentiellement sur l’analyse du rapport de l’IGE. Sur un total de 12 administrateurs que compte le Comité de Gestion du FDFP, 8 étaient présents. Le quorum était atteint. Ensemble, nous avons décidé que, sous 48 heures, chaque collège représenté à cette réunion donne ses observations sur le rapport. Au bout des 48 heures, 5 administrateurs sur les 8 ont donné leur accord pour la prise d’une mesure conservatoire pour suspendre le Secrétaire général. Ce qui m’a amené à prendre une mesure de suspension à titre conservatoire du Secrétaire général et de nommer un nouveau Secrétaire sénéral par intérim".

A toute fin utile, comme il le précise lui-même, il a joint au présent communiqué de presse "les documents qui prouvent les niveaux des actes malveillants posés".

Par ailleurs, le président du Comité de gestion retient : "Je voudrais aussi vous informer que j’ai rendu compte de la situation au Président de la République, avant de prendre la décision, vu la gravité des faits".

Les pièces des différents décrets relatifs au FDFP, la copie du compte rendu du Comité de Gestion extraordinaire du mardi 17 août 2021, la décision du Collège des travailleurs et la Décision du Président du Comité de Gestion ont été joints à ce communiqué de presse dont nous avons reçu copie.

Ange Léonid Barry-Battesti est à la tête du FDFP depuis mars 2019.

Marc-André Latta

Content created and supplied by: RogerLevry (via Opera News )

barry-battesti joël n'guessan

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires