Sign in
Download Opera News App

 

 

"Affaire Orange-Wave" : Fleur Esther s'en mêle et prend position. Voici son analyse sur la bataille

Photos archives/ Fleur Esther souhaite que les monopoles soient cassés pour favoriser la concurrence sur les marchés

Une farouche bataille de contrôle de terrain bat son plein dans le domaine du transfert mobile d'argent en Côte d'Ivoire. Cette "guerre" commerciale et de communication est beaucoup plus perceptible depuis quelques jours entre Wave et Orange. Le premier qui est le dernier à s'annoncer sur le terrain ivoirien a été vite adopté par les consommateurs à cause de son tarif social sur les retraits et les transferts.

En fait, là où le second fait beaucoup plus, le premier y fait pratiquement gratuit. Une stratégie adoptée qui fait grimper de plus en plus la côte de l'entreprise qui a comme pour mascotte le pingouin. "Orange" qui se voit bousculer sur le terrain vient d'appliquer la même stratégie commerciale de Wave en employant la même méthode de tarification lors des dépôts et transferts.

 Devant cette bataille épique qui s'est annoncée sur le terrain, Fleur Ake M'bo n'a pas caché sa position dans une publication faite ce mercredi matin sur sa page facebook. Dans ce qu'on pourrait appeler " la bataille du pingouin contre Orange", l'ex-candidate malheureuse aux législatives d'Agboville, fait une analyse politique à partir d'une situation commerciale où s'affrontent des concurrents.

A en croire Fleur Ake, cette baisse notable des frais des transferts et autres transactions monétaires est la résultante de la concurrence née sur le terrain des transferts mobiles d'argent dans notre pays. Selon elle, cette concurrence contribue bien à la lutte contre la vie chère. Dans le cas présent, "Orange" a été dans l'obligation de pratiquer la même stratégie de "wave" pour garder sa place. 

Dans ce genre de bataille commerciale, souligne-t-elle, les plus grands gagnants restent les consommateurs. Et Dieu seul sait combien sont les Ivoiriens qui sont soulagés en apprenant cette baisse des frais chez "Orange".

 Pour elle, l'État ivoirien doit encourager la concurrence en cassant le monopole dans certains secteurs comme celui de l'électricité et de l'eau dont les monopoles sont tenus par la CIE et la Sodeci. Elle propose à cet effet, que l'État autorise l'utilisation de l'énergie Solaire qui sera favorable aux populations:

"Les investissements dans ce secteur doivent être réorientés vers l’énergie solaire en limitant les taxes étatiques pour l’importation ou la fabrication des panneaux solaires. L’usage du solaire réduira considérablement la facture à l’ère de la lutte contre les effets du changement climatique" propose-t-elle.

En conclusion, se saisissant de cette bataille commerciale ( de bonne guerre ) qui a lieu en ce moment dans le domaine des transferts d'argent, Fleur invite l'État à prendre des décisions importantes à l'avantage des consommateurs :

"Il s’agit donc pour l’Etat de prendre des décisions majeures et courageuses qui pourront impactées la bourse des consommateurs dans le sens de la lutte contre la vie chère et de la hausse du pouvoir d’achat des ivoiriens, en encadrant les prix à des seuils infranchissables" souhaite-t-elle.

J.T

Content created and supplied by: Jose_Teti (via Opera News )

côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires