Sign in
Download Opera News App

 

 

Interdits à Abidjan : les motos tricycles continuent de faire des victimes

En dépit de l’interdiction des engins à trois engins à trois roues dans le district d’Abidjan, ces derniers circulent au vu et au su de tous, avec leur corollaire d’accidents. Une mesure qui devrait s’étendre également aux autres villes de la Côte d’Ivoire.

 

C’est le 2 mai 2019 que le ministère des Transports annonçait via un communiqué l'interdiction des engins à trois roues dans le district d' Abidjan. Le ministre Amadou Koné évoquait une interdiction de l'importation des motos et tricycles à carburant pour des raisons de sécurité et de pollution, et donc un problème environnemental.

Deux années plus tard, les engins à deux roues circulent dans certaines communes d’Abidjan précisément Bingerville et Yopougon Koweit pour ne citer que celles-là. Sans permis de conduire et sans casque, des adolescents défient le code de la route pour leur pitance quotidienne. Le mercredi 13 octobre dernier, un tricycle a mortellement fauché une petite fille à Bingerville. Autre commune dans laquelle les motos tricycles pullulent : le sous-quartier Koweit de la commune de Yopougon. Les engins à deux roues ont eu raison de la décision d’interdiction du maire Koné Kafana.

A 501 km d’Abidjan, précisément dans la sous-préfecture de Guéhiébly, département de Duékoué, une fillette de 9 ans a été renversée par une moto tricycle vendredi 15 octobre 2021. Le conducteur a pris la fuite. La fillette succombera, quelques heures après, à ses blessures. En représailles, des jeunes de la sous-préfecture s’en sont pris à son domicile. Il a fallu l’intervention d’un détachement de la gendarmerie pour ramener le calme.

En somme, les motos tricycles s’ajoutent à la longue liste de mesures prises par les autorités ivoiriennes mais dont l’application n’est pas respectée.

 

Cyrille NAHIN

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

abidjan

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires