Sign in
Download Opera News App

 

 

Les problèmes de la filière riz en Côte d'Ivoire ...

L' agriculture en côte d ivoire concerne les cultures industrielles et d’exportation ainsi que des cultures vivrières comme le riz. La Côte d'Ivoire est un pays qui dès son accession à l'indépendance a très tôt fondé l'économie de son pays sur l'agriculture.

Effet Le riz est la deuxième céréale la plus consommée en cote d'ivoire, après le maïs. Dans ce pays ou l’on consomme plus des deux tiers de la céréale ,le riz a connu le plus grand essor avec une consommation multipliée par quatre au cours des 30 dernières années sous la triple influence de la croissance démographique, d’une forte urbanisation et de l’augmentation de la consommation de riz par habitant.

Ce pendant , Un voile sombre s’est abattu depuis quelques années sur les cultures vivrières notamment la filière riz ivoirienne. La publication du Bulletin d’information économique sur le riz en Côte d’Ivoire – Riz-Ecostat – de l’Agence pour le développement de la filière riz (aderiz) met en lumière la stagnation de la production, la baisse des superficies consacrées à la culture, l’augmentation des importations en riz, le déclin des cours mondiaux. Le constat amer d’une filière malade qui a l’ambition de parvenir à l’autosuffisance en 2025.La production étant stagnante Au même titre que les superficies, la filière connaissait une évolution rapide de la production jusqu’en 2015 (2 152 935 tonnes (t)), mais à partir de 2016 (2 054 535 t) la production se met à stagner et atteint en 2018, 2 006 874 t. Cette stagnation s’explique par la limite atteinte des capacités de captage des unités de transformation, ce qui diminue fortement les flux de réception du riz et engendre l’apparition de stocks pour lesquels les usiniers n’ont pas les investissements requis.

Pour répondre à cette crise, le gouvernement ivoirien avec ses partenaires internationaux, ont mis en œuvre de nouvelles politiques de soutien aux filières locales en vue d’atteindre l’autosuffisance en riz, et au passage réduire la pauvreté par la création d’emplois agricoles. Pilier de la sécurité alimentaire, l’autosuffisance en riz est devenue ainsi un objectif majeur de l’action publique, et même un sujet sensible politiquement car inscrite en haut de l’agenda politique et des programmes électoraux.Les autorités se sont mobilisées aussi en misant en particulier sur la modernisation et l’industrialisation du secteur de la transformation afin d’améliorer la qualité du riz local et concurrencer durablement le riz importé...

 

Content created and supplied by: Petitpimentwemedia (via Opera News )

côte d ivoire côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires