Sign in
Download Opera News App

 

 

Francis Wodié : voici pourquoi il était craint par le père fondateur Félix Houphouét-Boigny


Né en 1936 à Abidjan, c'est en en France que Francis Romain Wodié va faire ses premières armes dans le militantisme au sein de la Fédération des Étudiants d'Afrique Noire en France ( FEANF) avec un certain Djeni Kobinan.

En 1961 il sera arrêté et expulsé de la France vers la côte d'ivoire. Tout de suite ses ennuis avec le président Félix Houphouét-Boigny vont commencer à cause de ses activités jugées subversives par le régime pour son engagement dans le syndicalisme.

En 1962 il est emprisonné, sort plus tard et commence à enseigner le droit en 1966 avant d'être arrêté à nouveau un an plus tard.

Dans les années 1970, bien qu'il était dans le viseur du pouvoir d'Houphouet-Boigny il fonde un des syndicats qui deviendra l'un des plus puissants du pays, le Syndicat national de la recherche et de l'enseignement supérieur (SYNARES).

En 1973 harcelé par le pouvoir, Francis Wodié par s'exiler en Algérie . De retour à Abidjan il milite dans les associations des droits de l'homme et prend la tête d' Amnesty International de 1985 a 1989.

Surveillé comme de l'huile sur le feu par Félix Houphouét-Boigny, il profite de l'avènement du multipartisme pour créer la Parti Ivoirien des Travailleurs (PIT).

Francis Wodié était un intellectuel né et très rusé, c'est pourquoi le président Houphouét-Boigny se méfiait de lui et surveillait le moindre de ses gestes.

Commentez et partagez cet article si vous l'avez aimé.

Sources : Biographie de Francis Wodié

Content created and supplied by: Edmondethan (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires