Sign in
Download Opera News App

 

 

La Chine possède désormais le véhicule terrestre le plus rapide au monde

La Chine possède désormais un train à grande vitesse qui est tout simplement le véhicule terrestre le plus rapide au monde.

La technologie maglev n'est pas nouvelle. L'Allemagne et le Japon en furent les pionniers et la Chine l'utilisait déjà depuis 2004 avec le Transrapid de Shanghai qui fut la première ligne maglev à usage commercial dans le monde.

Selon les autorités chinoises, ce type de train à grande vitesse est le moyen de transport idéal pour les trajets de moins de 1.500 km. Par exemple, il ne faudrait que 2,5 heures à ce train maglev pour parcourir les 1.000 km qui séparent Pékin de Shanghai contre 3 heures en avion et 5,5 heures avec un train rapide classique. Ce maglev peut comporter de deux à dix voitures, chacune ayant une capacité de 100 passagers. Mais il faudra encore patienter avant de pouvoir l'emprunter car la mise en service est prévue à l'horizon 2030. Un train à sustentation magnétique ou Maglev utilise les forces magnétiques pour se déplacer. Il utilise le phénomène de sustentation électromagnétique et n'est donc pas en contact avec des rails, contrairement aux trains classiques. Ce procédé permet de supprimer la résistance au roulement et d'atteindre des vitesses plus élevées : le record est de 603 km/h obtenu en avril 2015, soit 28,2 km/h de plus que le record d'un train classique (574,8 km/h par une version modifiée du TGV en 2007). Maglev est l'acronyme anglais pour Magnetic levitation.

Avantages

Par rapport aux chemins de fer traditionnels, les trains à sustentation magnétique sont réputés présenter des avantages :

Vitesses de pointe et de croisière plus élevées.

Meilleures accélérations et relances.

« à vérifier » : Capacité de franchissement de pentes plus fortes, limitant le nombre de tranchées à creuser et d'ouvrages d'art à construire et diminuant donc le coût total de l'infrastructure.

Risque presque nul de déraillement dans des constructions telles que le Transrapid (du moins tant que la voie est dépourvue d'appareils ou autres zones à risques, ce qui est par ailleurs un lourd handicap du point de vue de l'exploitation). L'accident du Transrapid le 22 septembre 2006 qui causa la mort de 23 personnes marqua un coup d'arrêt à ce projet.

Il fut inventé dans l'espoir d'obtenir un meilleur rendement énergétique sur longues distances, en dépit d'un coût prohibitif sur courte distance. Ceci est cependant loin d'être avéré, en particulier si l'on rapporte la consommation totale d'énergie au nombre de passagers transportés.

Abonnez-vous et partager

Content created and supplied by: Nutritionniste (via Opera News )

chine japon shanghai tgv

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires