Sign in
Download Opera News App

 

 

Méfaits de la contrefaçon : le CNLC réalise des saisies de faux produits de 12 milliards Fcfa

Le Comité national de lutte contre la contrefaçon (Cnlc) a entrepris une vaste tournée de sensibilisation sur les dangers de la contrefaçon rampante et galopante en Côte d'Ivoire. Dans cette veine, la caravane " stop contrefaçon " a marqué une halte à San-Pedro, ville balnéaire abritant le premier port mondial d'exportation de cacao dans le sud-ouest du pays. L' étape de San-Pedro, sur plusieurs jours, a été marquée par une campagne de sensibilisation des commerçants et autres consommateurs dans les marchés. Ces opérations foraines ont été ponctuées par un panel le vendredi, 27 août 2021 à la salle de mariages de la mairie de San-Pedro.

En effet, devant un parterre d'invités composés d'associations de consommateurs, de commerçants, de responsables de la chambre de commerce et d'industrie, de la chambre des métiers, des chefs de communautés religieuses et éthniques et autres associations de jeunes et de femmes sans oublier les forces de défense et de sécurité, Dr Vahou Marcel, enseignant chercheur et membre du Cnlc a souligné les méfaits du fléau de la contrefaçon sur l'économie ivoirienne.

 " Pour le seul secteur des médicaments, la contrefaçon fait perdre à l'économie ivoirienne la somme de 50 milliards de fca." a-t-il révélé. Puis d'ajouter: " pour tous produits confondus, les services le Cnlc ont réalisé sur la periode 2013-2021 des saisies de marchandises dont la valeur est estimée à 12 milliards de Cfa." a-t-il déclaré avec un air de stupéfaction. 

Intervenant sur le thème : " Les dangers de la contrefaçon et la riposte de l'Etat " Dr Vahou, le principal paneliste, dans sa conférence publique, a énoncé les différentes formes de contrefaçon, souligné ses dangers pour l'économie, donné les astuces visant à reconnaître un produit de contrefaçon avant de s'étaler sur la riposte que l'Etat entend donner au fléau. C'est dans le but de lutter contre ce fléau des temps modernes que le Comité national de lutte contre la contrefaçon a été créé par le gouvernement en 2013, a-t-il conclu.

Selon le Col Dakouri Jacques, coordonnateur du Cnlc, la contrefaçon est un acte répréhensible qui tue l'innovation, cause d'énormes pertes à l'Etat, affecte, sérieusement, les entreprises et met en péril la santé des populations. Puis, le Col Kouamé Yapi Clément, 3ème vice-président du Cnlc représentant N'zi Brou Michel, le président du Comité national de lutte contre la contrefaçon, de souligner qu' outre les objets de luxe, la contrefaçon s'étend, aujourd'hui, aux objets de consommation courante ( les vêtements, les jouets, les produits alimentaires, cosmétiques, les médicaments, le tabac). Ces produits dont la fabrication ne respecte aucune norme et n'est soumise à aucun contrôle sont dangereux pour la santé et la sécurité, a-t-il déploré.

Placé sous le patronage de Diarrassouba Souleymane, ministre du commerce et le parrainage de Félix Anoblé, ministre des Pme et de l'artisanat, la journée de sensibilisation sur les dangers de la contrefaçon a été, selon ses initiateurs, un franc succès. Vive l'édition de 2022 de la caravane "Stop contrefaçon "

Par Doslaye, journaliste 

Content created and supplied by: Doslayelechevaleresque (via Opera News )

contrefaçon cnlc côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires