Sign in
Download Opera News App

 

 

Investissements records en Afrique : pourquoi la Chine fait si peur à la France et aux États-Unis

La Chine est devenue premier partenaire économique, premier exportateur et premier investisseur direct étranger en l’Afrique. Cette montée en puissance du pays du milieu n’est visiblement pas du goût des pays comme la France et les États-Unis. Et pour cause !Le Président Xi  Jinping de la République populaire de Chine (Photos Web)

La Chine est un colosse en Afrique. Elle est devenue incontournable sur tout le continent. 200 milliards de dollars, soit environ 120.000 milliards de francs cfa (1 dollar pour 600 francs Cfa). C’est la valeur des transactions commerciales entre la Chine et l’Afrique, pour l’année 2019. L’information a été donnée par l’ambassadeur de Chine au Sénégal, Xiao Han, le 28 décembre 2021 à l’ouverture du sommet Chine-Afrique de Dakar (Sénégal). Quant aux Investissements directs de la Chine en Afrique, ils ont été de 383,3 milliards de dollars (229.980 milliards de francs Cfa) en 2020.En comparaison, sur presque la même période, la France qui est deuxième exportateur vers l’Afrique, devant l’Allemagne et les États-Unis a expédié des marchandises d'une valeur globale de 29,4 milliards de dollars, soit 17.640 milliards de francs Cfa. Ce qui ne représente même pas les 10% du volume chinois. En ce qui concerne les États-Unis, leurs investissements en Afrique en 2020 est d’un total d’un milliard de dollars. Ils annoncent un programme de 500 millions de dollars sur 5 ans dans le cadre de l’Initiative « Prosper Africa» lancé par l’administration Trump pour remplacer l’African Growth opportunuty act (Agoa). ce pays est lui-aussi très loin du compte !

Selon l’Agence ecofin, les investissements des USA en nette régression sont passés de 37, 5 milliards de dollars en 2014 à 29 milliards de dollars en 2016. Comme on le voit, que ce soit en terme de volume commercial, comme en terme d’investissements, la Chine dame le pion et de loin à tous ses concurrents en Afrique. L’Afrique a un énorme besoin d’investissement pour son développement. Le Fonds monétaire international (Fmi) estime ce besoin, rien que pour la période 2020-2023 à 290 milliards de dollars (174.000 milliards de francs Cfa).A Abidjan, avec son 4ème pont, Yopougon-Plateau...

Dans l’état actuel de l’économie mondiale, seule la Chine est capable de répondre à de tel niveau de besoin et à des conditions acceptables pour les pays africains. Il est vrai que ce pays ne vient pas en Afrique en philanthrope, il n’est cependant pas moins vrai que la Chine ne prend pas à la gorge les pays qui lui sont débiteurs. Il est dès lors évident que la préférence des pays africains et surtout de leurs populations, en matière de partenariat au développement penchent de plus en plus à l’est. ...où ailleurs, le savoir faire chinois parle tout seul

L’Afrique étant devenue un terrain d’affrontement des pays industrialisés, la part de lion que se taille la Chine en termes d’échanges économiques et en termes d’investissements gêne en particulier la France et les États-Unis. Le second, surtout pour des questions d’intérêts géostratégiques. Et fatalement, autant la Chine avance, autant les autres reculent sur le continent africain. La campagne médiatique à forts relents de dénigrement de ce pays dans les médias occidentaux trouve-là sa logique et son explication.

Théodore Sinzé

 

 

 

 

 

 

Content created and supplied by: ThéodoreKoffiSinzé (via Opera News )

investissements pourquoi records états-unis

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires