Sign in
Download Opera News App

 

 

Extraction minière artisanale : la Côte d’Ivoire valide son document projet du programme FEM GOLD+

Le ministère de l’Environnement et du développement durable en collaboration avec les ONG Centre Africain pour la Santé Environnementale (CASE) et IMPACT, veut assainir le milieu de l’extraction minière artisanale et à petite échelle. Pour ce faire, un atelier de validation de son document projet(ProDoc) du programme FEM GOLD+ en Côte d’Ivoire a été organisé, le mardi 26 juillet 2022 à Abidjan, sous l’égide de l’ONU-Environnement.

 

 

La Côte d’Ivoire a été jugée éligible au programme Gold+ du Fonds pour l’environnement mondial ( FEM). Il s’agit d’un projet qui vise à assainir le secteur de l'extraction minière artisanale et à petite échelle (EMAPE) de l'or, gros utilisateur de mercure. Un élément naturel hautement toxique tant pour la santé humaine que l’environnement. Ainsi, en vue de la soumission au FEM, un atelier de validation de la phase préparatoire dudit programme a eu lieu autour du thème : « opportunités mondiales pour le développement à long terme de l'EMAPE en Côte d'Ivoire ». La rencontre avait pour objectif de valider le document Projet (ProDoc) à soumettre au Programme des nations unies pour l’environnement (PNUE) pour l’obtention du programme FEM GOLD+ y compris les activités proposées pour sa mise en œuvre en Côte d’Ivoire.

Monsieur Parfait Kouadio, directeur de cabinet, représentant le ministre de l'environnement et du développement durable, a indiqué que le projet de document est enfin prêt. Il a invité les participants à formuler des critiques constructives pour sa finalisation. Et pour cause, « plusieurs tonnes de mercures sont rejetées dans l’environnement » relativement à cette pratique. Les ministères et autres structures techniques, les ONG et plusieurs organisations. 

Les résultats escomptés à terme sont que les participants soient informés de l’essentiel du contenu du ProDoc du programme FEM GOLD+ de la Côte d’Ivoire et du scénario alternatif incluant les activités à développer au cours de la mise en œuvre du projet. Ils prendront connaissance également du projet de budget global pour la phase d’exécution du Projet. L’implication et le cofinancement au programme sont compris par les parties prenantes et les avis et recommandations de toutes les parties prenantes soient pris en compte en vue d’une amélioration de la qualité du ProDoc ainsi qu’une implication effective lors de la mise en œuvre du programme FEM GOLD+ en Côte d’Ivoire.  

Il faut dire que la Côte d'Ivoire a ratifié la Convention de Minamata, qui oblige les pays à réduire et, dans la mesure du possible, à éliminer l'utilisation du mercure dans l’EMAPE, en octobre 2019. Le Code Minier de 2014 interdit explicitement l'utilisation de "produits chimiques" dans l'EMAPE, mais l'utilisation du mercure dans l'amalgamation de l'or reste répandue parmi les plus de 500 000 personnes impliquées dans l'EMAPE.L'extraction minière artisanale et à petite échelle (EMAPE) de l'or est la plus grande source de rejets de mercure anthropique dans le monde. Une fois dans l'environnement, le mercure peut être recyclé dans la haute troposphère, ce qui représente un risque pour l'écologie et la santé humaine bien loin du rejet initial. Environ 30 % des 838 tonnes d'émissions annuelles de mercure de l'EMAPE proviennent d'Afrique subsaharienne.

 

Franck K

 

 

 

Content created and supplied by: Franck_K (via Opera News )

artisanale d’ivoire extraction programme

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires