Sign in
Download Opera News App

 

 

Luxe made in Africa : Laureen Kouassi-Olsson lance "Birimian"

C’est officiel ! Laureen Kouassi-Olsson, figure féminine connue et reconnue  du capital-investissement et des services financiers en Afrique a annoncé, le lundi 24 avril 2021, la création de « Birimian », première société d'investissement opérationnelle, dédiée à l'accompagnement stratégique financier de marques de luxe et premium portant sur l’héritage africain, dans laquelle elle est l’actionnaire majoritaire, soit -60% -.

En partenariat avec de nombreuses structures européennes comme l’Institut Français de la Mode (IFM), la Fédération de la haute couture et de la mode, le Salon international leader de la mode féminine en Europe « Who's Next », Birimian exercera autour de quatre (04) principaux métiers, à savoir, l’identification et le rassemblement de talents, de créateurs et d’entreprises créatives ; l’organisation d’ateliers de renforcement de capacités des acteurs ; le financement des marques choisies qui s’élèvera de 30.000 à 5 millions de dollars ; et enfin le développement des marques « qui ne souhaitent pas faire entrer de nouvel actionnaire dans leur capital, mais qui ont besoin d'avoir accès à un écosystème ».

Née le 5 mars 1983 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, Laureen Kouassi-Olsson est recrutée en 2006, au siège de la banque d’affaires Lehman Brothers, et plus spécifiquement dans les équipes fusion-acquisition. En 2009, cette personnalité du monde de la finance rejoint, Proparco, filiale de l’Agence Française de Développement ((AFD), en qualité de de chargée d’investissement.

En 2012, elle quitte Proparco pour rejoindre, le gestionnaire de fonds d’investissement dédié au continent africain, Amethis où elle est nommée directrice d’investissement. Dans ce cadre, elle s’installe dans son pays, la Côte d’Ivoire où elle va lancer, en 2016, Amethis West Africa. En 2020, elle quitte Amethis pour se consacrer à ses propres projets, dont Burimian.

 

 

Soraya Safaolo

Content created and supplied by: Safaola (via Opera News )

laureen kouassi-olsson

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires