Sign in
Download Opera News App

 

 

Les planteurs d'hévéa voudraient l'amélioration du prix du kilogramme de caoutchouc

En Côte d'Ivoire en général et la région de la Nawa en particulier, l'hevea est la principale culture économique . De Bakayo à la commune de Mayo en passant par les Sous préfectures de Liliyo et de Dalébré , les planteurs ne cessent de déplorer la chute du prix de kilogramme de caoutchouc. Des producteurs qui se sont confiés à la presse, 24 avril dernier , n'ont pas caché la déception qui les pousse à pratiquer la cacao-culture pour soutenir le caoutchouc. C'est le cas de Mr Charles Saki, producteur qui possède cinq hectares d'hévéa à Liliyo qui est très déçu .:" Le prix du kilogramme de caoutchouc est tombé très bas . Nous sommes en train de détruire des parcelles d'hévéa pour la cacao-culture pour équilibrer nos cultures économiques. A Bonon, c'est le contraire. Ici, les planteurs détruisent levcacaoyers pour l'hevea. A Komeayo, une dame qui possède cinq hectares d'hévéa ne cache pas son souhait de voir les autorités compétentes en la matière rehausser Le kilogramme de caoutchouc ."

Content created and supplied by: DOUHOJACQUES (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires