Sign in
Download Opera News App

 

 

Programme d’entretien routier : 264 PME grognent et appellent le Président Ouattara au secours

Les PME engagées dans l’entretien routier ont de nombreuses difficultés. Voici pourquoi.

 

 

Les Petites et moyennes entreprises (PME) engagées dans les programmes d’urgence, les chantiers des visites présidentielles et les programmes d’entretien routier 2018-2019-2020 ne savent plus à quel saint se vouer. Car, elles ne sont pas payées et se meurent.

Selon le président du Collectif de ces entreprises, la situation est grave. « A ce jour, ce sont 264 PME locales qui ont été attributaires des marchés. Ces PME qui opèrent dans le secteur du BTP, il convient de le souligner, ont une forte contribution au Produit intérieur brut (PIB). Pourtant, les PME trainent des arriérés de paiement de trois ans. Un dysfonctionnement qui éprouve la résilience de nos entreprises et hypothèque leur pérennité. Les tensions de trésoreries actuelles contraignent les PME à une cessation d’activités », souligne Bertin Oria, président du Collectif, dans une déclaration du 18 octobre 2021, dont nous avons reçu copie.

A en croire M. Oria, « les PME subissent la pression des banques, établissements financiers et fournisseurs, inflexibles sur le respect des traites, frais bancaires et charges diverses ».

Face à cette situation, le président du Collectif appelle le président de la République au secours. « Nous demandons au Président Ouattara de prendre le dossier en mains et de nous sortir des difficultés. Le chef de l’Etat a voulu aider les PME en les impliquant dans les programmes d’entretien routier. Nous lui demandons humblement de nous sortir du trou dans lequel nous sommes plongés à cause des dettes impayées », fait-il savoir.

 AKE

 

 

 

 

Content created and supplied by: Eddy3 (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires