Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'Ivoire : que cache la flambée des prix des produits de consommation ?

Depuis quelques mois, le prix des produits de consommation connaît une augmentation exponentielle sur le marché ivoirien. La vie en Côte d'Ivoire est devenue <<très>> cher. Que pourrait cacher cette flambée des prix des produits de consommation en Côte d'Ivoire

La Côte d'Ivoire traverse t-elle une crise économique ? Peut-il avoir augmenter des produits sans que le gouvernement ne soit impliqué ? Pourquoi est-ce que le gouvernement ne se prononce-t-il pas sur la question de la cherté de la vie en Côte d'Ivoire ?

Commençons par citer quelques exemples de produit dont le prix a connu une hausse: la tonne de ciment connait une augmentation de plus de 30.000 francs CFA. Elle est passée d'environ 70.000 francs à 100.000 francs. Cette augmentation impacte directement sur le prix du logement (la location). La botte de fer qui coûtait 52.000 Francs est aujourd'hui autour de 58.000 francs. Rappelons que la Côte d'Ivoire est producteur de fer. La bouteille d'huile de 900 francs CFA est aujourd'hui à 1290 francs ainsi la mayonnaise de 50 Francs oscille actuellement entre 75 francs et 100 francs. La Côte d'Ivoire est aussi producteur d'huile de palme. Au niveau du transport c'est le comble, voyager devient un périple. Faire un aller-retour d'Abidjan vers l'intérieur nécessite un budget insoutenable, le comble c'est que les concours publics imposent un déplacement des candidats à Abidjan.

Devant une telle situation, il est à constater que la dette extérieure de la Côte d'Ivoire est montée à plus de 17.000 milliards. En résumé, le pays est très endetté et nous vivons une hausse généralisée et persistante du prix des produits de consommation.

Il revient de s'interroger sur les raisons d'une telle situation. En effet, le contraste de la réalité des populations ivoiriennes l'exige : pendant que la vie est chère, les salaires n'ont pas évolué d'un iota et le taux de chômage en Côte d'Ivoire rend difficilement supportable une telle situation.

Cette situation n'est pas fait pour arranger le citoyen ivoirien. Les plaintes et les murmures augmentent. Le consommateur ivoirien souffre, son pouvoir d'achat ne rime pas avec le niveau de vie qu'impose cette inflation. D'où vient le mal ?

1- La niveau de la dette extérieure ivoirienne nous interpelle à considérer le fait que la Côte d'Ivoire a du mal à produire la richesse nécessaire pour boucler son budget et réaliser ses projets de développement. Le niveau de la dette extérieure signal un malaise économique.

2- Les prix grimpent parce que les taxes ont grimpé. Et, si les taxes grimpent c'est que le gouvernement l'a voulu. Ainsi, augmenter les taxes apparaît comme une solution qui doit permettre de faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'Etat. Malheureusement, cette mesure ne fait qu'appauvrir de plus en plus les populations ivoiriennes.

Pour terminer, disons que nous avons le sentiment que la Côte d'Ivoire traverse une sérieuse crise économique. Le gouvernement pense pouvoir venir à bout de cette situation par l'augmentation des taxes. Or, une telle décision impacte directement la vie du consommateur ivoirien et alimente des plaintes de part et d'autre. 

Que l'intérêt du consommateur ivoirien soit au cœur des actions du gouvernement.

Aguyzor

Content created and supplied by: Guy-Roland-Amoikon (via Opera News )

côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires