Sign in
Download Opera News App

 

 

Audits des sociétés d’État : le gouvernement Patrick Achi joue sa crédibilité

Une série d’audits des sociétés d’État ou à participation publique majoritaire est en cours en ce moment. Cette opération « mains propres » fait l’objet d’une médiatisation exceptionnelle. Du coup, les populations ivoiriennes en attendent beaucoup.

Les entreprises comme le Fonds d'entretien routier (Fer) et...

Passé les premiers moments d’enthousiasme, nombre d’Ivoiriens sont retombés dans leur scepticisme habituel. Les commentaires sur les réseaux sociaux le montrent bien. Pour les uns, les audits commandités par le gouvernement ne sont plus ou moins qu’une vaste opération de communication destinée, en priorité, aux bailleurs de fonds internationaux.

Le gouvernement voudrait, par cette astuce, les rassurer sur l’usage des fonds prêtés. Fonds provenant pour ce qui est de la coopération bilatérale des impôts des contribuables des pays prêteurs. Pour les autres, c’est juste un feu de paille qui n’ira pas bien loin. Les barons qui trônent à la tête des sociétés d’État ne risqueraient pas grand chose. Ils seraient juste déplacés, juste le temps que l'affaire se tasse et seront après bombardés à d'autres postes encore plus juteux !

...le Port autonome d'Abidjan feront l'objet d'une inspection soutenue (photos Web)

Ces « Saints Thomas » estiment globalement que c’est une manière pour le gouvernement de détourner l’attention des Ivoiriens confrontés aux affres de la crise économique, en leur montrant que les maigres ressources de l’État seraient gérées avec circonspection. En bon père de famille. Une sorte d’os à ronger balancé pour détourner l’attention !

Il est constant est que tous attendent du gouvernement d’aller jusqu’au bout de cette opération débutée en fanfare. Que toutes les sociétés d’État soient effectivement auditées. Que les éventuels fautifs soient sévèrement sanctionnés. Qu’ils remboursent les sommes indûment détournées et que les biens mal acquis par ce biais soient confisqués au profit de la communauté nationale.

Les Ivoiriens sont fatigués des routes construites à grands frais et qui fondent sous la pluie

En dehors des sociétés d’État, les commentaires que l’on entend çà et là indiquent que les Ivoiriens demandent au gouvernement d’aller plus loin. Dans cet élan de nettoyage des "écuries d’Augias", tous les ministères et les institutions de la République devront être auscultés. Le gouvernement devra également faire la lumière sur les nombreux contrats publics, trop souvent passés de gré à gré et les travaux d’infrastructures qui ne survivent pas à la moindre petite pluie.

Comme on le voit, le gouvernement a posé un acte salutaire. Cependant, la crédibilité de l’équipe conduit par Patrick Achi serait grandement entachée si à la fin des audits, aucun signal fort n’est donné pour indiquer clairement que les choses ont changé. Que désormais, la bonne gouvernance doit être le credo de tous ceux qui ont la gestion d’une parcelle des affaires publiques.

Théodore Sinzé

 

 

Content created and supplied by: ThéodoreKoffiSinzé (via Opera News )

patrick achi saints thomas

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires