Sign in
Download Opera News App

 

 

Renouvellement du parc automobile : Voici les conditions pour bénéficier d'un véhicule

Le renouvellement du parc automobile, se poursuit. Le directeur général du Fonds de développement routier, a rappelé, récemment, les conditions imposées aux transporteurs.

 

 

Malgré les péripéties, le renouvellement du parc automobile initié par l’Etat se poursuit. Selon le directeur général du Fonds de développement routier (FDTR), Dr Mohamed Kouyaté, intervenant récemment, pour bénéficier de ce projet, il faut respecter des conditions. «Pour en bénéficier, il faut être Ivoirien, être transporteur, il faut s’acquitter de ce qu’on appelle financièrement l’apport initial. Dès lors que vous remplissez ces conditions minimales, il y a une condition préalable qui est celle d’être constitué en entreprise de transport. Aujourd’hui, en Côte d’Ivoire, la loi interdit de mener l’activité du transport en tant que personne physique. Il faut absolument être constitué en personne morale, c’est-à-dire en entreprise. Ce qui aujourd’hui entraine une révolution dans la conduite des activités de transport en Côte d’Ivoire puisqu’à l’époque, dans un passé récent, l’activité était beaucoup menée par des personnes physiques. Et une loi d’orientation du transport intérieur est donc entrée en vigueur qui oblige toute personne intéressée par le transport à se constituer en société et en entreprise avant d’exercer cette activité », a-t-il expliqué.

 

   Quid du prix des véhicules ?

Pour le DG du Fdtr, les coûts des véhicules ne sont chers. « Nous sommes dans une économie libérale. Et cette économie repose sur ce qu’on appelle l’initiative entrepreneuriale. C’est-à-dire que vous estimez que vous voulez entreprendre une activité, vous l’entreprenez et vous veillez à réunir les moyens permettant de financer cette activité. De ce point de vue, nous avons des standards qui peuvent nous permettre de dire que nous sommes les mieux sur les coûts des véhicules. Nous avons des concessionnaires qui sont installés ici à Abidjan, vous pouvez faire vos investigations et comparer les coûts.         Les premiers taxis que nous avons mis à disposition, nous les avons proposés à 10 millions F pour une maturité de près de trois ans. C’est-à-dire que vous avez 10 millions F et vous devez rembourser sur trois ans. Les seconds véhicules que nous sommes en train de mettre en circulation, sont autour de 11 millions F sur la même maturité de prêt. Les derniers véhicules seront au maximum à 12 millions F à rembourser également sur trois ans. Ces même types de véhicules de marque Toyota ou Renauld Logan vous pouvez aller vous renseigner auprès des concessionnaires, demander d’abord les prix dans leur version civile, c’est-à-dire avant qu’ils ne soient transformés en taxis, et ensuite demander le prix TTC. Vous verrez un écart de l’ordre d’au moins 5 à 7 millions F, au minimum », a-t-il affirmé.

       

 Comment le remboursement des prêts

Mohamed Kouyaté a fait savoir que le remboursement est facilité par les conditions du prêt. « Vous devez être éligibles aux conditions de nos partenaires financiers, notamment les banques commerciales. Lorsque vous vous acquittez de l’apport initial, vous avez une entreprise de transport, vous avez des statuts et règlements en bonne et due forme, vous avez la carte de transporteurs, tous les documents juridiques et administratifs à remplir, vous signez un accord de prêt avec la banque. Pour cet accord de prêt, il est prévu notamment que vous ayez des traites à honorer sur une période de 36 mois, ce qui fait les 3 ans. Si vous avez une bonne gestion, dynamique, sérieuse, vous pouvez vous acquitter de ce prêt là avant son échéance », a-t-il indiqué. Puis d’ajouter qu’il y a des gens, qui ont, environ, après  deux ans et demi, bouclé le remboursement du prêt.

Le DG a souligné que lorsque les engagements ne sont pas respectés, la première phase c’est d’installer un administrateur provisoire au nom du Fdtr au sein de l’entreprise afin que le Fdtr soit au quotidien dans la gestion de l’entreprise. En sus, la seconde phase c’est de commettre l’huissier pour bloquer les véhicules et les mettre à la disposition du Fdtr en cas de nécessité.

 

AKE

 

 

 

Content created and supplied by: Eddy3 (via Opera News )

développement routier

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires