Sign in
Download Opera News App

 

 

SICTHA 2022 : Doucouré Aïssata Tiémoko fait une importante annonce

SICTHA : Doucouré Aïssata Tiémoko annonce l'institutionnalisation du salon


La première édition du Salon International du Coton Textile et Habillement d'Abidjan (SICTHA) s’est achevée ce lundi 28 novembre 2022 au Palais des Sports de Treichville à Abidjan.

Le SICTHA 2022 qui avait pour thème : « La transformation industrielle dans la filière coton-textile, essor des pays africains : cas de la Côte d’Ivoire » , a connu la participation de plusieurs pays .

Il s'agit notamment du Ghana, Niger, de la Mauritanie , du Togo, du Burkina Faso et du Sénégal .



Doucouré Aïssata Tiémoko annonce l'institutionnalisation du salon


Se réjouissant de la tenue effective du SICTHA-2022, la Présidente du CRAPME et Commissaire Général du SICTHA , Madame Doucouré Aïssata Tiémoko a salué le courage et l’abnégation de tout un chacun qui ont permis de faire de cette 1ère édition du SICTHA une réalité.

« Je voudrais remercier toute l’assemblée ici présente, en l’occurrence le Comité d’Organisation présidé par Monsieur Chérif ADAMA, Madame ESTERS, Madame Yann SAKO, Monsieur Sylvestre SAOURE, le Docteur Samuel MATHEY, Monsieur Ali COULIBALY, Monsieur Youssouf OUEDRAOGO, Monsieur Moussa THIAM venu de DAKAR et tous les anonymes qui de prêt ou de loin, nous ont permis d’arriver à ce jour. Je les remercie du travail intense abattu, des conseils et de leur don de soi », a-t-elle témoigné .

Elle a annoncé l'institutionnalisation chaque année de ce salon.

« Le SICTHA est né, il faut maintenant l’entretenir pour permettre aux générations futures de l’exploiter convenablement.

En effet, il s’agit du 1er salon coton-textile-habillement de notre pays. L’organisation du SICTHA sera institutionnalisée chaque année pour une période donnée. Il faut alors remettre les couverts pour préparer la prochaine édition », a-t-elle dit.


La prochaine édition organisée en mi-mars 2023

Elle a annoncé l'organisation de la prochaine édition en mi-mars 2023 .

« Le voudrais dire que la prochaine édition du SICTHA est prévue pour la mi-mars 2023. J’exhorte chacun de nous à se mettre au travail dès maintenant pour préparer cette deuxième édition » , a-t-elle insisté.

Six (06) jours de travaux scientifiques faits de panels sur différents thèmes en rapport avec le thème principal ont meublé ce salon.


Il s'agit :


Panel 1 : Vision pour la transformation et la promotion des produits de la chaîne de valeur du coton-textile

Panel 2 : Place des femmes dans la production et la promotion de la filière du tissage traditionnel et de la mode vestimentaire

Panel 3 : Les règles du commerce intracommunautaire et la création d’un réseau d’affaires pour la promotion de la filière du textile dans l’espace UEMOA-CEDEAO

Panel 4 : Accès au marché de l’AGOA des produits du tissage traditionnel, marketing du coton textile et habillement (e-commerce) .


À l’issue de ces panels, des recommandations utiles à la promotion des produits de la chaîne de valeur coton textile et habillement ont été faites par les experts.


RECOMMANDATIONS ET RESOLUTION

Au terme de la première édition du Salon International du Coton Textile Habillement d’Abidjan (SICTHA) tenue du 23 au 28 novembre 2022 au palais des sports de Treichville, à l’unanimité, les participants ont fait des recommandations assorties d’une résolution.

1. RECOMMANDATIONS

Sur la promotion des artisans et des produits du textile et du tissage traditionnel

- Valoriser les produits du tissage traditionnel ;

- Appuyer la transformation des produits de l’artisanat ;

- Sensibiliser les parents à orienter les enfants vers les métiers de l’artisanat ;

- Inscrire dans les programmes scolaires des modules sur les métiers de l’artisanat ;

- Encourager les populations à la consommation des produits locaux issus de l’artisanat;

- Préparer les entreprises, PME, artisans, à accéder au marché continental à travers les dispositions de la ZLECAF ;

- Mettre en place des lignes de crédits auprès des banques pour faciliter l’accès au financement de l’artisanat

Sur la libre circulation dans la zone UEMOA - CEDEAO

- Mettre en place une bonne organisation du secteur privé pour en faire un véritable pourvoyeur d’emploi et de devises pour l’Etat ;

- Renforcer les dispositifs communautaires pour faciliter la libre circulation à l’image du Bénin ;

- Former les artisans au protocole sur la libre circulation de la CEDEAO et de l’UEMOA ;

- Soutenir et reprendre « le mécanisme du contrôle groupé ». Ce mécanisme consiste à effectuer tout le contrôle (police, douane, aux et forêt, anti-drogue…) aux départs du car de transport de personnes et des marchandises ;

- Promouvoir la Taxe Préférentielle Concurrentielle (TPC) qui permettra d’avoir des produits exonérés de droits de douane ;

- Intensifier les campagnes de promotion sur les acquis de la zone de libre-échange ;

- Actualiser la mise en place de la zone franche du textile à Bouaké ;

- Promouvoir le fonds de garantie des PME et autres dispositions qui sont des outils favorisant la croissance des structures artisanales ;

- Encourager les artisans à disposer du certificat d’origine pour bénéficier des avantages qu’offre la zone de libre-échange ;

- Rendre opérationnel le fonds disponible à la ZLECAF pour soutenir le financement de l’artisanat ;

Concernant l’accès au marché de l’AGOA des produits du tissage traditionnel, marketing du textile habillement.


- Réorganiser le secteur de l’artisanat afin de bénéficier des avantages liés aux marchés américains ;

- Encourager les régions et conseils à développer des partenariats avec les acteurs de la filière et les accompagner si possible

- Organiser une mission de promotion des produits tissés aux USA avec quelques acteurs pour résoudre la problématique soulevée plus tôt.

Concernant les artisans et le e-commerce

- Utiliser les réseaux sociaux pour vendre les produits ;

- S’appuyer sur les images des stars pour attirer leurs followers vers soi et vers ses produits ;

- S’ouvrir au monde extérieur et se mettre en relations entre artisans de la sous-région pour créer des réseaux de collaboration et d’échanges d’expériences.

2. RÉSOLUTIONS

Au terme de la première édition du Salon International du Coton Textile Habillement d’Abidjan (SICTHA) du 23 au 28 novembre 2022, au palais des sports de Treichville à Abidjan, à l’unanimité, les participants décident :

- SICTHA est le cadre annuel de réflexion, de valorisation des produits de la chaîne de valeur de l’artisanat et de promotion des artisans de Côte d’Ivoire.


PARTENARIAT ENTRE le CRAPME et LA VOIE DE L’AVENIR DES TISSERANDS DE OUARANIENE


Un partenariat d'accord entre le Conseil Régional pour la Promotion et le Développement de l’Artisanat et des PME en sigle (CRAPME) et l'association dénommée « La Voix de l’Avenir des Tisserands de Waraniéné » a été signé à l'occasion de cette première édition.

« L’accord de partenariat que nous venons de signer avec les artisans tisserands de Waraniéné concerne la promotion et la valorisation du savon DAFANI fabriqué par les artisans du nord. Cet accord pilote qui devra permettre d’atteindre un des objectifs du SICTHA à savoir : Valoriser le travail des artisans et des PME à travers la promotion des activités de la chaine de valeur coton-textile-habillement » , a expliqué Madame Doucouré Aissata Tiémoko.

Avant de préciser que : « le CRAPME s’engage à les accompagner, à les encadrer et leur apporter l’appui nécessaire à la promotion et à la valorisation du textile traditionnel fabriqué par les artisans de son association au plan national et international. »

À terme, elle a fait savoir que cela peut être étendu à tous les pagnes tissés du pays à savoir le pagne Yacouba de l’ouest, le pagne Baoulé du centre, le Kamadjè du pays Gouro, etc...


Le CRAPME

Le Conseil Régional pour la Promotion et le Développement de l’Artisanat et des PME en sigle (CRAPME) est une structure associative mise en place pour l’autonomisation des femmes et des jeunes en Côte d’Ivoire, mais également dans la sous-région.

Il a pour objectif principal de valoriser le travail et les ressources humaines de l’ensemble des acteurs du secteur de l’artisanat et des Petites et Moyennes Entreprises.

Dans ce cadre, le CRAPME à la prérogative : de promouvoir et de favoriser l’entrepreneuriat des femmes et des jeunes à travers des activités de formation et de renforcement de capacités dans le secteur de l’artisanat et des PME.

Il œuvre également pour le bien être des entreprises et acteurs, à travers la réalisation de projets à fort potentiels de création de richesses et d’emplois durables, en vue de lutter contre la pauvreté.

Content created and supplied by: Otenia (via Opera News )

sictha 2022

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires